Santé › Actualités Santé

Lutte contre le Sida : la dimension « handicap » négligée

Pour ce faire, il faut de la sensibilisation et des plaidoyers auprès des autorités compétentes pour corriger cette faiblesse. Voila l’objet d’une rencontre entre les personnes handicapées et les acteurs de lutte contre le Sida. C’’était ce mercredi à  la fédération malienne des personnes handicapées (FEMAPH) à  Bakaribougou. les handicapés, des personnes vulnérables aux mesures préventives Le Mali a développé et mis en place plusieurs plans et programmes, initiés conjointement avec les bailleurs de fonds, dans divers secteurs clefs du CLSP, dont la santé et la lutte contre le VIH/ Sida. Bien que les personnes handicapées soient incluses dans le plan stratégique national 2006 2010 en tant que personnes vulnérables, les initiatives et actions mises en œuvre en termes d’accessibilité aux mesures de prévention, de dépistage et de traitement n’intègrent pas suffisamment les spécificités du handicap. C’’est pourquoi à  l’avantage de son choix comme sous bénéficiaire du fond mondial round, la fédération malienne des associations des personnes handicapées, a procédé à  l’élaboration, d’un plan de plaidoyer afin de faciliter des solutions sur la thématique. l’un de ces plaidoyers est cette rencontre. Pendant trois jours, les acteurs vont se plancher sur le thème «renforcement des capacités des structures d’encadrement et de l’équipe de plaidoyer. » Il faut redoubler d’efforts en terme de sensibilisation Moctar Bah, président de la FEMAPH après son mot de bienvenue, reconnaà®t qu’une grande politique de lutte contre le sida a été élaborée par les plus hautes autorités du pays pour une réponse efficace et rapide au VIH SIDA. « Comme tout le monde le sait, le sida constitue un réel danger pour l’humanité entière en terme de développement économique », rappelle t-il. Force est de reconnaà®tre que malgré les avancées notoires, la dimension handicap n’est pas suffisamment prise en compte. « Pour cela, il faut redoubler d’efforts en terme de sensibilisation, de plaidoyer pour que cette faiblesse puisse être corrigée le plus rapidement possible et redonner espoir aux personnes déjà  durement éprouvées par le handicap » a dit Moctar Bah. Le groupe Pivot engagé Pour sa part, le Dr Keita du groupe Pivot « santé population » au Mali rappelle que dans les foras de lutte contre le Sida, la dimension handicape reste lettre morte. Espérant qu’avec une telle rencontre, dont le groupe pivot (santé population) est partenaire financier, cela permettra d’attirer l’attention des décideurs sur la dimension handicap. Pendant ces trois jours, les modules de formation seront donnés sur l’éducation par les pairs, la définition des concepts, le rôle des éducateurs, et des travaux de groupe sur la sensibilisation. Que vise cette campagne de plaidoyer ? l’objectif global de la compagne est d’amener les bénéficiaires du fonds mondial Round 8 à  intégrer la dimension handicap dans les programmes et projets de lutte contre le VIH/SIDA au Mali d’ici fin 2013.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut