Société › Actualités Société

Santé : « Un malade bien accueilli est à 60 % guéri »

C’’est dans cette vision que le ministère de la santé au Mali a organisé ce matin le forum sur le défi du bon accueil dans les établissements sanitaires. C’’était au centre international de conférence de Bamako sous la présidence de Oumar Ibrahim Touré, ministre de la santé.Il ressort des statistiques reconnues en la matière qu’un visiteur satisfait incite quatre personnes de son entourage à  se rendre dans ce service et qu’un visiteur mécontent en dissuade dix . Toute chose qui démontre qu’un malade mal accueilli peut donner une mauvaise réputation aux établissements sanitaires. La santé est un droit pour le citoyen C’’est pour cette raison que la qualité non convenable de l’accueil engendre diverses conséquences dont une sous utilisation des services de santé et la perte de confiance des usagers, voire leur résignation. Et cela entraà®ne une réaction de défense tout simplement parce que tout être humain, souhaite le meilleur pour soi. Selon le ministre de la santé ce forum sera une occasion de faire une large concertation, organisée avec les différents acteurs, qui doit leur permettre d’examiner en profondeurs la question du bon accueil dans nos établissements sanitaires. Par ailleurs conformément à  la constitution, la santé est un droit pour le citoyen. Ce qui fait rappeler le ministre pour la circonstance que la politique nationale telle qu’elle est définie par la loi d’orientation sur la santé, repose sur les principes fondamentaux d’équité, de justice, de solidarité, de participation de la population et de la société civile. « Elle contient des objectifs qui légitimement la promotion des attitudes et comportements favorables à  la santé et au bien de la famille, et utilisation efficiente des services de santé notamment par des actions d’information, d’éducation et de communication. » dit t-il Le cadre institutionnel de l’action publique en matière d’accueil ne cesse de se renforcer. A cet titre selon le ministre de la santé on peut noter la promulgation de textes législatifs et réglementaires comme la loi sur l’exercice des professions sanitaires et les codes de déontologie subséquents, la loi régissant les relations entre les relations entre l’administration et les usagers des services publics, la loi d’orientation sur la santé et la loi hospitalière. Malgré ces dispositifs réglementaires, le constat est amer dans nos hôpitaux Il est décevant et révoltant que dans nos établissements sanitaires, les mauvais accueils que réservent les agents de la santé aux malades malgré les dispositions réglementaires. On constate que réserver un bon accueil demeure un problème crucial dans les établissements de santé tel qu’il ressort de plusieurs études et enquêtes. Sinon le bon accueil est une pratique intégrante de la prise en charge des soins dans la mesure ou il doit intégrer le stress inhérent aux établissements sanitaires publics et prive, lieu ou règnent la maladie, la souffrance et donc l’angoisse. Durant trois jours les participants à  ce forum vont placer le malade ou l’utilisateur au centre de leurs activités.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut