Politique › Politique Nationale

2è congrès de l’AMM : Boubacar Bah dit Bill, élu président du nouveau bureau

Au terme de ce congres, Boubacar Bah dit Bill, par ailleurs maire de la commune V du District de Bamako et candidat désigné et soutenu par l’Adema PSJ et la plate-forme, a été élu président de l’organisation des maires du Mali. Kader Sidibé s’est dérobé Bill emporte cette élection sans opposition majeure puisque son supposé challenger s’est finalement dérobé, en l’occurrence le président sortant, Abdel Kader Sidibé. Les nombreuses défections enregistrées dans le camp de ce dernier à  la veille de cette élection en seraient la principale cause, a-t-on appris. Conséquence : il n’y avait que la liste de la plate-forme en « lice ». Ainsi, Bill (avec 474 voix, 2 abstentions et trois contre) devient le deuxième président de l’histoire de cette institution après Abdel Kader Sidibé, son prédécesseur et non moins supposé challenger jusqu’à  l’heure du renouvellement de la présidence de l’Association des Municipalités du Mali (AMM). En clair, en l’absence de liste concurrente, Bill qui emmenait celle de la plate-forme a été élu d’office président de l’AMM et dirigera un bureau de 75 membres, tous de sa liste. l’Adema prouve son hégémonie Il faut rappeler que la bataille pour la présidence de l’AMM a fait couler beaucoup d’encre, le président sortant de l’association s’étant refusé de s’astreindre à  la consigne de son parti d’appartenance, à  savoir l’Adema qui lui avait préféré Boubacar Bah dit Bill pour briguer ce poste. Le dernier mot revient donc à  ce dernier. Faut-il cependant y voir une mauvaise appréciation du bilan du président sortant, qui pensait devoir sa réélection à  la tête de l’AMM à  la lecture qu’en feraient ses pairs ; ou à  tout le moins, des considérations politiciennes qui auraient prévaloir quand on sait plusieurs partis politiques emmenés par l’Adema avaient mis en place une plate-forme dite de gestion concertée de l’association des Municipalités du Mali. Au demeurant, la défection de Kader est jugée positive par certains observateurs, pour peu qu’elle mette son parti à  l’abri d’un clash. En bref l’Adema prouve une fois de plus son hégémonie en élisant Boubacar Bah dit bill le candidat du parti. Auparavant Kader avait étalé son état d’âme, et qui n’est pas allé par le dos de la cuiller pour critiquer l’ingérence des partis politiques dans la gestion de l’association.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut