Société › Actualités Société

Arrestation de trafiquants de drogue au Nord Mali : la chasse continue

Les 2 Maliens auraient été arrêtés grâce aux forces de sécurité lybiennes et maliennes. Ablil Ag Albacher, ressortissant du Nord, est l’un deux, un gros bonnet du trafic de la drogue au Nord du Mali. Il a été arrêté chez lui à  Kidal en compagnie d’au moins deux autres personnes. Un important stock de drogue aurait aussi été trouvé à  son domicile, d’une valeur de « plusieurs milliards de FCFA », rapporte l’hebdomadaire l’Observateur. L’on se rappelle qu’un avion cargo s’était écrasé il y a quelques temps au Nord du Mali, précisément dans la région de Gao avec une importante cargaison de drogue. Par la suite, le boeing avait été démantelé pour effacer toute trace pour les enquêteurs. Reste que le Mali est aujourd’hui un lieu de passage de ce trafic, à  destination de l’Europe. On parle même de Narco-état, une appellation qui n’est pas pour plaire au locataire de Koulouba. Le désert Malien étant une vaste zone, le narco-trafic et ses barons y ont élu domicile. Occupés à  la chasse aux salafistes d’Al Qaeda, l’armée Malienne a bien du mal à  distinguer les bandits des citoyens ordinaires et l’habit ne faisant pas le moine,comment deviner qu’untel ou untel est un puissant narcotrafiquant à  l’instar de cet Ablil Ag Albacher, et sauf complicité locale. Et son arrestation vient conforter les autorités dans la lutte contre le trafic de drogue. Comme à  chaque fois qu’un ponte de la mafia sicilienne est pris par les autorités italiennes, c’est une victoire même si le combat pour éradiquer le trafic sera long. Ce personnage orchestrait donc le transfert de la drogue vers des pays comme l’Egypte, le Soudan, l’Arabie Saoudite et l’Europe développant ainsi un vaste réseau dans le Nord. Alors le sbire se serait-il fait dénoncer par un proche, puisqu’une importante quantité de drogue a été trouvé à  son domicile ? La chasse continue Aussi tentaculaire que soit ce réseau de trafiquants de drogue, la chasse continue pour les autorités maliennes. La lybie et d’autres pays sont engagés dans le combat avec le déploiement de forces de sécurité dans la bande désertique couvrant les frontières du Mali, du Niger et aussi de la Libye. Une équipe d’enquêteurs libyens aurait même séjourné au Mali dans le cadre de cette affaire pour faire la lumière tandis que les trafiquants ont été transférés à  Bamako pour jugement. « Nous travaillons main dans la main avec le main pour lutter contre tous les trafics.En mois d’un mois, je peux vous dire que la Libye a arrêté à  sa frontière avec le Niger plus de trente véhicules chargés de drogue », a affirmé à  l’AFP une source sécuritaire libyenne, de passage à  Bamako. Après les prises otages, les crash d’avions étrangers et les arrestations, quelle nouvelle affaire viendra remuer le sable du Nord Mali, un sable décidément trop mouvant…

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut