Santé › Actualités Santé

Diré obtient un centre de santé de référence (Csréf) tout neuf

Selon le Ministre de la santé, la réalisation du centre de santé de référence de Diré s’inscrit en droite ligne des préoccupations du PRODESS. Il s’agit, entre autres, de réduire la morbidité et la mortalité liées aux principales maladies en favorisant l’accessibilité géographique aux services de santé de qualité. Né de la fusion de l’hôpital Secondaire de DIRE et du Centre de Santé de DIRE suite à  la reforme hospitalière, le Csréf de Diré joue le rôle de 1ère Référence pour les CSCOM du Cercle. Ainsi pour les travaux de mise à  niveau, il a été réalisé de nouvelles constructions, des réhabilitations et une extension. Les nouvelles constructions ont concerné les blocs de la consultation, la maternité, l’hospitalisation, la médecine, le service tuberculeux, la buanderie, la morgue, le box gardien, les latrines, le parking, l’entité accompagnant et la clôture. Quant aux réhabilitations, elles ont touché le bloc opératoire, l’hospitalisation chirurgie, l’administration, la radio-imagerie, l’unité chaine de froid, le logement des médecins, l’hospitalisation maternité, le bureau des entrées, le Labo-pharmacie, l’atelier garage, le magasin et la cuisine. Il y a eu également l’aménagement de la cour et l’implantation d’espaces verts. Le coût global de cette nouvelle fierté des habitants du cercle de Diré est d’environ 608 millions francs CFA, entièrement financés sur le budget national. Ce montant est réparti entre les travaux de construction pour 434 millions, et les équipements composés de mobiliers de bureau et médical, de fluides médiaux et de matériels d’imagerie médicale pour 174 millions. Le Csréf rénové de Diré a été baptisé du nom du médecin colonel Pierre DEPINAY qui a acquis une grande réputation dans les contrées du nord, singulièrement comme chirurgien émérite. Aujourd’hui, Pierre repose au cimetière de Diré tout juste derrière le Csréf, et cela conformément à  ses vœux de vivant.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut