Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

« Mali Safari » : un « Kotèrap » bientôt en spectacle à Bamako

En résidence pour un mois Nos trois artistes sont en résidence à  Banankabougou depuis la mi-mai et cela pour un mois. Objectif, susciter et encourager leur créativité sans que rien ni personne ne vienne les déconcentrer. Ainsi, ils essayeront de créer un spectacle musical qui mêle théâtre, rap, slam, danse, musiques traditionnelles et modernes. Bama Saba ou ‘les trois caà¯mans’ Le porte-parole du groupe, Amkoullel l’enfant peulh explique que le groupe s’appelle ‘Bama Saba’, les trois caà¯mans, qui sont le symbole de la ville de Bamako. Cette création a été réalisée en collaboration avec le studio Blonba d’Alioune Ifra N’diaye. l’idée est née pendant les matinées ‘yoyoyo’, un spectacle fait pendant les vacances et au cours duquel, les trois inséparables offraient des concerts aux jeunes en vacances au Blonba. Ces matinées étaient assez appréciées par les jeunes qui n’avaient aucune autre distraction pendant les trois mois de vacances allant de Juillet à  Septembre. « Dans l’univers musical malien, il n’y a pas assez d’union, de collaboration, raison pour laquelle nous avons pensé à  nous mettre ensemble et organiser une matinée. C’est par la suite que d’autres idées sont nées, notamment Bama Saba, explique King. » Quand les matinées « yoyoyo » inspirent la création Amkoullel explique que les matinées ‘yoyoyo’ 2009, servaient aussi de tremplin pour les jeunes artistes, parmi lesquels ils choisissaient les meilleurs pour les encadrer. C’’est ainsi qu’est née l’Association pour le hip hop au Mali (AHM). Suite à  cela, le trio réalisera un titre représentant les matinées yoyoyo suivis d’un clip qu’ils vont intituler ‘Bama Saba’. l’enfant peulh indique qu’à  partir de ce clip, ils ont décidé d’améliorer l’écriture de cette chanson en allant vers une comédie musicale qui parlerait du Mali. ‘Mali Safari’ verra donc le jour. Les textes seront écrits par Alioune Ifra N’diaye et Jean Louis Sagot-Duvauroux. Metteur en scène et réalisateur français, ce dernier a déjà  travaillé sur de nombreux projets d’écriture avec Alioune N’diaye. Mali safari, une comédie musicale en gestation La comédie musicale ‘Mali Safari’, est donc la version corrigée et améliorée de ‘Bama Saba’. l’histoire met en scène trois jeunes maliens de catégorie sociales différentes, reflet de la société africaine actuelle : Da Marifa (Ramsès du Groupe Tata Pound), Bamanan number one (King) et Mc Nôno kènè (Amkoullel). Tous les trois sont candidats au baccalauréat, et leurs aventures dépeignent le vécu quotidien des maliens : l’exil, les difficultés économiques, les situations politiques anti-démocratiques, l’exploitation des enfants, la pauvreté endémique, l’école et la prise de conscience. Le premier personnage, Da Marifa, est un enfant de la rue issu d’une famille nombreuse. Il a été placé chez un marabout qui l’exploitait et l’obligeait à  mendier. Mais il réussira à  s’échapper et sera recueilli par un professeur de lycée qui lui donnera les moyens d’aller à  l’école, seul gage de réussite sociale. Le personnage bégaye, raison pour laquelle il ne dit que des citations à  l’imparfait du subjonctif! Il représente la couleur rouge du drapeau, c’est-à -dire tout ce qui est souffrance, effort, lutte et intégrité. Le second personnage, Bamanan number one est joué par Lassy King Massassy, paysan représentant la couleur verte, symbole de la terre, de la verdure. Il est cultivateur, commerçant et vit en périphérie de la ville. Son grand frère est parti à  l’aventure en lui laissant sa femme est ses 6 enfants à  charge. Il fait partie de la classe moyenne de la société. Le troisième et dernier personnage est Mc Nônô Kènè, le fils à  papa et enfant gâté de la bande, pour qui l’argent n’est pas un problème. Il est la couleur jaune du drapeau, couleur de l’or, et de tout ce qui brille. Après l’épisode du bac, les trois jeunes se retrouveront à  l’étranger et vivront des aventures sources de prise de conscience, qui les mèneront finalement au retour. Ce compte moderne, qui allie musique traditionnelle, rap, slam et danse est un cri du C’œur de ces trois artistes talentueux, représentants de la jeunesse malienne. La direction artistique assurée par Alioune Ifra Ndiaye donnera à  la comédie musicale un cachet tout particulier, qui en fera sans doute un grand succès.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut