Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

Le Kotèrap séduit le public du BlonBa : Amkoullel, King et Ramsès plébiscités

Amkoullel, Ramsès et King ont tenu le public du BlonBa en haleine pendant 1h30 de spectacle. Premier du genre, la comédie musicale ‘Mali Safari, Bama Saba’ qui touche à  plusieurs thèmes assez propres de nos réalités, a tout simplement émerveillé le public ce soir là . Les thèmes abordés tournent autour notamment de l’immigration, l’école malienne, la corruption, la misère au Mali… Ce « Kotèrap » est une initiative conjointe des trois rappeurs et du réalisateur et metteur en scène Alioune Ifra N’diaye. Elle est la suite améliorée des matinées ‘yoyoyo’, animées par les artistes au Blonba. Rappelons qu’Alioune Ifra est l’instigateur et maà®tre d’ouvrage du Blonba coréalisé avec le français Jean Louis Sagot-Duvauroux. C’’est ce dernier qui est l’adaptateur des dialogues et Ifra N’diaye s’est occupé de la mise en scène. Bientôt la fin de la résidence Les artistes Amkoullel, Ramsès et King sont en résidence à  Banamkabougou ( un quartier de Bamako ) depuis presque un mois. Durant cette période de stage, ils ont su mettre leur esprit de créativité à  profit pour créer un spectacle de qualité. Dès la fin de la résidence le jeudi 10 juin prochain, ils se prépareront pour une tournée française. Ce spectacle mêle théâtre, rap, slam, danse, musiques traditionnelle et moderne. Le public captivé Les spectateurs étaient assez captivés et se laissaient emporter par le flow de l’action. Du rire à  la tristesse, en passant par la ferveur des propos parfois très crus. Les trois personnages incarnent chacun, les différentes classes sociales du pays. Les pauvres, les riches et moins riches. Trois personnages : Damarifa (Ramsès), Bamanan number one (King) et Mc Nônô kènè (Amkoullel). Ils sont tous candidats au bac et à  l’immigration. Le premier Damarifa, est un orphelin qui sera donné à  un marabout l’exploitant à  volonté. Mais, il aura la chance de partir à  l’école et se donnera pour leitmotive l’obtention du baccalauréat. Il bosse dure jusqu’à  décrocher le précieux sésame et une bourse d’études pour la France. Le second Bamanan number one vit autant que possible de l’agriculture. Il a en charge, la femme de son frère et ses 6 enfants qu’il a abandonné pour l’exil. Il passera le bac comme candidat libre mais ne le décrochera malheureusement pas. Cependant, cela ne l’empêchera pas de réaliser son rêve qui est d’aller en France, par n’importe quel moyen. Il ira par voie maritime et y vivra pendant 10 ans sans papiers. Le dernier, Mc Nono kènè est un fils à  papa gâté par la nature. Ses parents sont pleins aux as et lui offre tout ce qu’il veut. Il échouera au bac mais, l’achètera au ministère de l’éducation nationale après la sortie des résultats. Le retour aux sources Les trois maliens se retrouvent finalement en France, ce pays tant convoité par des milliers de jeunes migrants maliens s’imaginant y trouver l’eldorado. Après 10 ans de vie parisienne, les trois personnages décident de retourner au pays. Chacun d’eux a la nostalgie de la chaleur et de l’hospitalité malienne. En France C’’est chacun pour soi et dieu pour tous. Malgré les tonnes de diplômes qu’un « nègre » peut avoir, il est toujours contraint de faire la plonge ou le vigile pour survivre. Tous ont pris conscience du rôle qu’ils pourraient jouer dans la reconstruction et le développement de leur pays. Le spectacle a été apprécié du public et des hautes personnalités ayant effectués le déplacement. Le ministre de la solidarité Sékou Diakité s’est dit ébloui par un tel spectacle et surtout, les messages véhiculés qui sont très pertinents. Le spectacle sera présenté en décembre 2010 pour marquer le cinquantenaire de l’indépendance de notre pays.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut