Politique › Politique Nationale

Démissions au CNID Faso Yiriwaton : le parti de Mountaga Tall en mauvaise posture

Pendant que l’URD et Adema se renforcent tous les jours en avalant les micros partis afin de conquérir le pouvoir en 2012, le congrès national d’initiative démocratique (CNID) Faso Yiriwaton Ton perd ses militants pour des raisons de leadership et malentendus. 78 personnes dissidents Le collectif des militants CNID FYT au nombre de 78 personnes a adressé sa démission le 5 juin 2010. Dans cette lettre, il est écrit : « Nous militants de la section (CNID) FWT de Bougouni, considérant toutes les souffrances et humiliations que nous avons endurées pour ce parti, considérant la situation désastreuse qui prévaut en ce moment entre les responsables au sommet et qui est de nature à  empirer nos maux, nous décidons collectivement à  compter de ce 5 juin 2010 de démissionner du congrès national d’initiative démocratique (CNID) FYT. Tout en vous souhaitant bonne réception de notre courrier, nous vous prions de bien vouloir accepter, monsieur le président, notre démission ». Cette démission fait suite au départ annoncé du CNID de N’Diaye Bah, secrétaire général, pour rallier le Mouvement Citoyen en voie de mutation en parti politique et pour assurer l’héritage du président ATT, N’Diaye Bah nous avait tenu ces propos : « Je contrôle le parti et Me Tall n’existe qu’à  travers la presse. Je ne démissionnerai pas du parti, j’en ferai partir Me Tall qui est minoritaire, même chez lui à  Ségou. Le CNID a reçu de l’Etat 65 millions de F CFA au titre du financement public des partis politiques pour 2009. Pourtant il n’arrive pas à  tenir son congrès. L’explication est simple : Me Tall a peur qu’on le congédie démocratiquement ». Finalement, c’est N’Diaye Bah qui a préféré partir, confirmant notre information et prouvant ainsi qu’il ne se sentait pas de taille à  affronter Me Tall devant les militants du CNID rassemblés en congrès. Le déluge annoncé n’a pas eu lieu A signaler que le parti a réagi en adressant une déclaration qu’il nous a fait parvenir, par le Comité directeur du CNID Faso Yiriwa Ton. Pour la formation politique de Me Mountaga Tall, le déluge annoncé n’a pas eu lieu et cela rassure les militants sur la solidité du parti. Le Comité directeur prend ainsi acte de la démission de NDiaye Ba après quinze (15) années au Secrétariat général et huit ans de mission au gouvernement au nom du CNID-Faso Yiriwa Ton. De même qu’après vérification, le Comité a fait le constat sur le nombre de démissionnaires contenu dans la lettre. Ainsi selon lui : au niveau des 74 membres du comité directeur, il y a eu 12 démissionnaires sur les 74 membres .Au niveau des 55 sections, sur les 4 démissions annoncées pour les vices-présidents, il y a une démission confirmée, 2 fausses démissions et une démission à  confirmer. En ce qui concerne les secrétaires généraux, il y a 2 fausses démissions. Au niveau des 50 maires, sur les 3 démissions annoncées, 2 sont fausses. Au niveau des 600 conseillers municipaux, il y a 17 démissions à  confirmer. Au niveau du mouvement des femmes, il n’y a que 4 démissions sur 46 membres. Au niveau des jeunes, une démission sur 46 membres. Au regard des chiffres, le Comité directeur estime que  » le déluge annoncé n’a donc pas eu lieu! ». Avant de lancer un appel aux chefs de file des démissionnaires », celui de ne pas renier le passé ni insulter l’avenir du parti par la poursuite des calomnies et injures en cours depuis quelques temps « . Le Comité directeur rassure les militants en soulignant que  » La maison CNID tient bon » et que « le travail d’implantation du parti se poursuit inlassablement ». La déclaration prend fin par une invitation des militants et militantes à  la sérénité, au travail, pour une victoire proche et inéluctable… en 2012 ?

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut