Société › Actualités Société

Sécheresse au Nord Mali : Plus de 350 éléphants menacés

Une vingtaine sont morts en moins d’un mois dans le Gourma Le Gourma est la zone du nord du Mali s’étendant jusqu’au Burkina Faso et oà¹, se trouve la réserve des éléphants du pays. Cette région fait partie des seuls du monde o๠le braconnage est quasi inexistant et le ministère de l’environnement fait des efforts considérables dans le domaine. La sécheresse, le manque d’eau, le climat drastique, sont entre autres conséquences négatives sur la disparition continue ces animaux. Ils manquent cruellement d’eau et de nourriture. Cette situation a fait depuis moins d’un mois, un vingtaine de morts et déplacés. Ils affluent vers le Burkina voisin même cette zone est aussi dure que le Mali. La réserve du Gourma réputé sûre, a besoins selon le ministre de l’environnement malien Tiémoko Sangaré, d’être restructuré et mieux entretenue afin de préserver la santé des animaux. C’’est d’ailleurs ce qui a motivé son déplacement sur place en début de semaine, avec certains experts de l’environnement. Le gouvernement du Mali se porte garant de la sécurité de ces 350 pachydermes trop souvent laissés pour compte. Ces spécialistes de l’environnement étudieront les problèmes sur le terrain et les éventuelles solutions pour la protection, le suivi et la prise en charge des animaux. Des mesures sécuritaires en place Le chef de projet pour la protection de la réserve, Bourama Sissoko indique qu’il n’y a pas de braconnage contre les éléphants du Gourma. Nous avons mis des équipements au niveau des services des eaux et forêts dans la zone d’intervention. Ces services disposent de véhicules satellitaires. » La population du Gourma n’est pas en reste dans l’affaire. En effet, elle a formé de nombreuses brigades de pour assurer la sécurité des éléphants, face à  d’éventuels braconniers véreux et se charge d’abreuver régulièrement, les animaux. Sécheresse et crise alimentaire La sécheresse est l’un des facteurs principaux de la crise alimentaire. Elle est très ressentie dans le nord du Mali, ainsi qu’au Niger, au Burkina Faso, au Tchad et tous les pays du sahel. C’’est uniquement en se donnant la main, que ces pays arriveront à  contrer cette situation de crise qui persiste de plus en plus. C’’est d’ailleurs le but que s’est fixé le comité permanent inter-état de lutte contre la sécheresse au sahel (CILSS), lors de sa 44e session du conseil des ministres tenue à  Bamako il y a quelques semaines. Les ministres maliens de l’agriculture et de l’environnement, devront conjuguer leurs efforts, afin de mieux lutter contre la désertification et la crise alimentaire grandissante. Les brigades de sécurité des populations du Gourma, seront renforcées par celle de la mise en place par le gouvernement du Mali, sous la houlette du ministère de l’environnement. Les pachydermes s’ils sont bien protégés et entretenus, constituent des pôles d’attraction important dans le domaine du tourisme. Avouons que le secteur touristique est l’un des facteurs de développement du nord du Mali et représente une source économique de taille pour le pays.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut