Société › Actualités Société

Forum des « Sans » : Donner la parole aux « Sans voix »

En prélude à  la deuxième édition du « Forum des sans », le Mouvement des Sans Voix (MSV) a organisé une conférence de presse. Objectif : livrer le programme de l’évènement. Contre sommet au G8 « Le Forum des Sans », qui se tiendra la veille même du sommet du G8 (le 27 juin prochain),est un espace d’expression démocratique populaire, autonome et alternatif qui a lieu chaque année à  l’initiative du MSV et en partenariat avec plusieurs organisations du mouvement social malien et international. Sa spécificité est qu’elle est portée par les acteurs de la société civile impliqués au quotidien dans les luttes sociales contre toutes les formes de dominations : économiques, politiques, sociales, raciales, culturelles… Selon le Secrétaire générale du MSV, Tahirou Bah, l’objectif assigné audit Forum est de susciter un débat autour des questions qui préoccupent des populations et des couches défavorisées, de proposer des alternatives aux politiques néolibérales qui dominent le monde. « C’’est un espace ouvert à  tout ceux qui éprouvent des ressentiment contre le système néolibéral et la capitalisme ». Par ailleurs, dira-t-il, le « Forum des Sans » se veut un espace de renforcement du mouvement social malien et africain, et fait partie intégrante du Forum des peuples, du Forum social africain et du Forum social mondial. Les activités se dérouleront à  travers des conférences plénières, et des ateliers sur des thématiques comme « espaces services sociaux de base », « espaces déguerpis », « espace écologique », « espace femme », « espace anti-guerre »… Profitant de ce point de presse, le SG du MSV a ouvertement décrié les autorités maliennes pour les centaines de millions injectés dans les festivités du cinquantenaire alors que certains corps socio- professionnels croupissent dans les affres de l’injustice. « Il urge de rétablir dans leurs droits, ceux des licenciés de Huicoma et de Morila, les 600 cheminots lâchés par la régie du chemin de fer etC’… ». Il déplore que depuis 5 ans le mouvement social malien gesticule inutilement et crie dans les oreilles d’un Etat qui n’a cure des problèmes sociaux. Rappelons que le MSV est une organisation de contre pouvoir, et indépendante des partis politiques et de toute autre organisation.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut