Idées › Éditos

Sommet du G8 : Quels enjeux pour les Etats Africains ?

Démarré hier, le sommet du G8 se tient presentement à  Hunsville (Canada) Depuis plus d’un demi siècle, les 8 Etats. En effet, au lendemain de la deuxième guerre mondiale, les super puissances du monde (dont les USA, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie, le Japon, la Chine, la France) ont décidé former le créneau du G8, dans le but notamment de définir des politiques pour aider les pays en voie de developpement (Afrique, Caraà¯bes pacifique). l’Afrique pour sa part a certes bénéficié souvent de coup de main de ces puissants Etats, mais n’arrive toujours pas à  se défaire des affres du sous developpement. Le poids de la dette Pour Bakary Cissé, de « la Coalition Dette et développement du Mali », des décennies après, l’Afrique n’a véritablement pas commencé son developpement. Quand bien même, elle porte à  son coup un pactole de dettes à  donner des vertiges. Malgré tout, les dettes consenties par les pays développés ainsi que les institutions de Brettons Wood ne cessent de pleuvoir pour, dit-on, l’accabler davantage. Mais pourtant, on parle d’annulation de dette ? l’organisation d’un contre sommet En réponse aux politiques capitalistes et néo-libérales développées par le G8, les mouvement sociaux mondiaux ont cru judicieux de mettre en place un contre sommet. « Ils ne contribuent qu’à  bafouiller les droits des peuples, à  augmenter la pauvreté, et les inégalités… », estiment les alter mondialistes. Parallèlement à  chaque sommet du G8, les mouvements sociaux organisent de fortes résistances à  travers le monde, pour dénoncer les maux du système capitalisme, qui disent-ils, ne font qu’embourber davantage les pays en voie de developpement. Pour sa part, le Mali n’a jamais été en reste de vaste mouvement d’humeur contre ces politiques aux relents capitalistes. l’annulation de la dette a toujours été le maà®tre mot de ce tonitruant sommet dont les retombées sont bien profitables aux pays riches. Le Mouvement des Sans Voix Au Mali, le Mouvement des Sans voix (MSV) est l’une des organisations qui fait le plus parler d’elle. Pour combler le vide créé par la non tenue cette année du Forum social mondial, le MSV a tenu son forum dénommé « Forum des Sans ». Et pour cause, il était de coutume que parallèlement à  chaque sommet du G8, se tienne le forum des peuples. « l’absence des mouvements sociaux aurait contribué à  plonger les monde dans un fatalisme copieusement orchestré par les pays constitutifs du G8 », a indiqué Soungalo Coulibaly, un alter mondialiste malien. La nécessité d’aller vers les Etats-Unis d’Afrique Pour sa part, l’Afrique se doit de chercher les voies et moyens pour jeter les bases d’un développement endogène. Ceci est corroboré par de nombreux observateurs qui estiment que l’idée pour l’Afrique d’aller vers la création des Etats-Unis d’Afrique est bien opportune. « Ce n’est que par là  que le continent obtiendra sa bouffée d’oxygène ». l’aide au développement s’est toujours avérée insuffisant pour mettre ces Etats sur les rails d’un véritable developpement. C’’est pourquoi l’annulation partielle de la dette extérieure par les Etats les plus développés de la planète a toujours fait aiguiser la rage des alter mondialistes qui estiment que l’apport de ces Etat est assimilable à  des gouttes d’eau dans l’océan.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut