Politique › Politique Nationale

Mouvement Citoyen : La montagne va t-elle accoucher d’une souris ?

Du Mouvement Citoyen au PDES ? La montagne va peut être accoucher d’une souris lorsque le tant attendu parti verra le jour dans les semaines à  venir, il s’agit là  du Mouvement citoyen dirigé par M AHMED Diane Semega, actuel Ministre de l’équipement et des transports. On attend donc de voir transformé ce mouvement qui a porté le président ATT à  la magistrature suprême depuis 2002, en parti politique. A en croire notre interlocuteur, les leaders du mouvement citoyen n’ont trouvé autre, que le sigle PDES, le projet de développement économique et social qui lie le président Touré aux Maliens. Ici, le PDES change de connotation, du Programme de Développement Economique et Social, il répond au Parti pour le Développement Economique et Social. Hasard ou coincidence ? Partis citoyens ? Il faut rappeler, qu’il y’a six ans, certains et non les moindres : Ousmane Ben Fana Traoré et autres Modibo Doumbia ont tenté l’expérience, mais ce fut peine perdue à  l’époque. Ceux-ci dans leur orgueil de bien faire ont opté pour le Parti Citoyen pour le Renouveau (PCR), ce parti a déjà  5 ans et oeuvre d’ailleurs pour le pouvoir en 2012. Quelques années après, l’ancien Ministre du Développement Social et des Personnes Agées, M Djibril Tangara s’est éclipsé après plusieurs tentatives de transformer le Mouvement Citoyen en parti politique, il est désormais le mentor du parti qu’il a lui-même créée : la force citoyenne et démocratique (FCD) Certes, ce parti verra le jour, mais, deux problèmes majeurs se poseront : Le retour probable de ceux qui étaient déjà  partis vers d’autres cieux mais en attendant le problème de leadership prendra le devant, car une fois transformé en parti, les premiers, des premières heures de ce mouvement réclameront la paternité et la part du lion sinon s’en orgueilleront d’avoir été fidèles au chef de l’état jusqu’ici. s’il en est ainsi, qu’adviendra t-il de ceux qui sont tombés de la dernière pluie suite à  des transformations de leur parti d’origine : il s’agit là  de N’diaye Bah et ses compagnons qui ont claqué la porte du CNID pour s’offrir aux services de ce fameux mouvement. Selon une source bien concordante, ce dernier s’aligne déjà  à  garder le même fauteuil qu’il avait de l’autre coté du CNID, c’est à  dire être le tout premier Secrétaire Général de ce parti qui naà®tra avec beaucoup de polémique. s’il y’a d’autre problèmes, C’’est certes la confusion qui naà®tra autour du sigle PDES, car en premier lieu, C’’est un contrat social que le président ATT se doit d’achever et pour lequel les Maliens lui ont prêté leur confiance et cette confusion n’exclut pas l’hypothèse que ceux là  voudront s’emparer du pouvoir sans déclaration. En second cas, cet attroupement autour de ce mouvement, sans leur coller l’étiquette « Tous ceux qui s’assemblent se ressemblent », à  l’heure venue, risquent d’être déçus. Politique Politicienne En politique, comme dans l’art, tout doit paraà®tre sans reproches, cette fois ci, eu égard aux mouvements et aux comportements de nos hommes, on peut d’avance affirmer que ce regroupement n’est qu’une verroterie, et qu’elle se brisera au moindre choc, du moins cette union n’est pas assez solide, du moment o๠on ne reconnaà®t plus les vrais militants des transhumants, et tout restera voilé jusqu’au partage de butin. Le silence d’ATT s’agissant du président ATT, il reconnaà®t l’effort de ceux qui l’ont aidé jusqu’ici, mais son silence par rapport aux prédateurs en dit beaucoup. Attendons de voir car en politique, tout change au fil des événements et on saura bien de quoi la montagne accouchera. D’une souris peut-être ?

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut