Culture › Arts Plastiques

Association « Bois Sacré » : A la croisée de l’Afrique et de l’Europe

l’association « le bois sacré » créée en juin 2003 en France, est une initiative de Catherine Deligne. Elle explique que l’association a été créée afin de promouvoir la diversité culturelle des écoles d’arts d’Afrique et d’Europe. l’objectif principal selon elle, C’’est de créer une plate-forme d’échange entre enseignants et étudiants, puis des programmes de formation entre les écoles d’ici et d’ailleurs. Gage à  son avis, d’un développement de créativité artistique et de promotion des diversités culturelles. Sans compter que tout cet ensemble permettra aux jeunes artistes d’être partie prenante du développement socio-économique de leurs différents pays. Mme Deligne confesse que l’association a été créée non seulement pour mettre en réseau les écoles de France, mais aussi et surtout, d’organiser des échanges avec le conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté (CAMM-BFK) de Bamako (Mali). Bamako, capitale de la culture mondiale C’’est certainement ce qui amènera les membres de l’association le bois sacré à  tenir sa 5e assemblée générale au CAMM. Elle est composée de 11 écoles françaises et des écoles d’Espagne, du Danemark, de Côte d’Ivoire, du Bénin, du Burkina Faso et du Niger. Le directeur général du conservatoire, Abdoulaye Konaté explique que la CAMM est une jeune école qu’on peut considérer comme un laboratoire culturel. « Nous nous sommes fixés l’objectif de former de former des jeunes maliens qui amèneront la culture malienne à  travers le monde entier. Signalons que le conservatoire du Mali est un établissement d’enseignement supérieur qui assure la formation artistique et professionnelle des créateurs. Les domaines sont entre autres, le théâtre, la musique, la danse et les multimédias. Elargir les activités à  d’autres horizons Afin d’élargir les activités de l’association, sa présidente explique que les membres envisagent d’ajouter à  leur corde, l’Amérique et l’Asie. Et cela, dans le souci de renforcer le partenariat avec les écoles de formation d’art et de culture. Mr Konaté du conservatoire précise que dans ce rendez-vous du donner et du recevoir, notre pays pourra être d’un apport inestimable à  travers la mise à  contribution des traditionalistes qui disposent d’une énorme banque de données de connaissances. Le chef de la délégation de la commission de l’union européenne au Mali, Giacomo Durrazo salue cette initiative offrant l’opportunité selon lui, d’établir des échanges et dialogues entre différentes cultures et de partager les sensibilités artistiques et créative dans sa diversité. Le secrétaire général du ministère de la culture du Mali, Al Hadi Goà¯ta indique qu’en marge de la réflexion des actions de consolidation des acquis du bois sacré, les participants auront l’opportunité d’assister à  trois à  trois soirées culturelles. Elles se feront notamment au Centre culturel français de Bamako et au Grand hôtel. La clôture se fera demain jeudi 8 juillet au CCF avec les prestations de toutes les troupes de la dizaine d’écoles d’arts présentes à  Bamako.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut