Sport › Football

Mondial 2010. Espagne – Pays-Bas, une finale inédite

Pour se qualifier pour la première finale de Mondial de son histoire, la Furia Roja, championne d’Europe 2008, a dominé la Mannschaft sur le même score qu’en finale du dernier Euro, cette fois grâce à  un très puissant coup de tête de son défenseur central Carles Puyol (73). L’Espagne, dominatrice et toujours soucieuse de construire, a mérité sa victoire. Deux fois championne d’Europe (1964, 2008) et reine dans le football de clubs (12 Ligues des champions), elle a l’occasion de remporter sa première Coupe du monde. 8e finale entre européens La très prometteuse et très joueuse équipe allemande de Joachim Là¶w, qui a marqué 13 buts en six matches en Afrique du Sud, ne concrétise pas son football enthousiaste par un trophée, mais sa jeunesse (24 ans de moyenne d’âge) l’autorise à  rêver. L’Allemagne a encore terminé placée mais bredouille, après les finales du Mondial-2002 et de l’Euro-2008, et déjà  une élimination en demi-finales de la Coupe du monde 2006. Les Allemands affronteront l’Uruguay pour la troisième place samedi à  Port Elizabeth. L’Espagne pour un doublé Euro/Mondial ? L’Espagne tentera un doublé que seules l’Allemagne (Euro-1972, Coupe du monde-1974) et la France (dans l’autre sens: Mondial-1998, Euro-2000) ont réussi. Les Pays-Bas ont déjà  joué et perdu deux finales de Mondial, en 1974 et 1978, mais, s’il n’y aura pas de revanche de la finale 1974 entre les générations Franz Beckenbauer et Johann Cruyff, l’affiche promet de couronner un huitième pays champion du monde dans le Soccer City de Johannesburg. L’Espagne ou les Pays-Bas, pour cette huitième finale de Coupe du monde entre européens, rejoindront au palmarès le Brésil (5 trophées), l’Italie (4), l’Allemagne (3), l’Uruguay (2), l’Argentine (2), l’Angleterre (1) et la France (1) au palmarès.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut