Dossiers › Dossiers

Régions : Dans le Gourma Rharous, la population plaide pour sa sécurité

La construction d’une brigade dans cette localité a été saluée par plus d’un habitant de la commune rurale de Gossi (cercle de Gourma Rharous). Créée le 29 mars 2006, la Brigade territoriale de Gossi a une compétence territoriale de 15 000 km2 pour une population de 19 743 habitants. C’est en raison de l’état de vétusté très marquée des locaux qui abritaient cette unité, que le ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile a pris l’engagement d’offrir aux gendarmes, un meilleur cadre de travail et d’améliorer leurs prestations. Nouvelle infrastructure Ainsi, le ministre a concrétisé sa promesse, en réalisant une majestueuse infrastructure dont le coût se chiffre à  42 millions de F cfa. Les bâtiments se composent de cinq bureaux, d’une salle de deux magasins, deux chambres de sûreté humanisées dont l’une pour homme et l’autre pour femme. Le Directeur national de la Gendarmerie a assuré que sa structure ne ménagera aucun effort pour l’accomplissement de sa mission de sécurité. Le ministre Gassama à  bâtons rompus avec la population L’un des temps forts du passage de la délégation ministérielle aura été la cérémonie d’échanges avec les populations de la zone du Gourma. La présence massive des autorités témoignait du climat d’harmonie qui caractérise leurs rapports avec les gendarmes. En effet, dans le Gourma, ce ne sont plus des caravanes et les groupes ethniques qui sont attaqués, mais des personnes. Du coup, le nombre d’agressions physiques a augmenté d’un cran. Ici des forains sont attaqués et dépouillés de leurs biens. Les cas de vol d’animaux sont légion. Afin de trouver une solution concertée, le ministre Sadio Gassama a ouvert le débat avec les notabilités et autres personnes ressources du Gourma. Un débat riche avec la population « Quelles sont les véritables raisons de l’insécurité ici au Gourma ? Quelles sont vos propositions pour pallier à  cet état de fait ?  » Telles sont les principales questions posées par le ministre Sadio Gassama à  la population du Gourma. La plupart des intervenants, dans leurs propos, ont qualifié le ministre de « Docteur » pour avoir ouvert un débat inédit avec la population. Ainsi, ils ont déploré l’insuffisance des forces de sécurité dans la zone. Ce qui fera suggérer aux autorités administratives, au ministre, la création d’une brigade territoriale à  Winerden (une localité qui souffre du fait d’attaques répétées). Prenant la parole, Sadio Gassama a laissé entendre que « les paisibles populations du Gourma ne méritent pas ce qu’elles sont entrain de subir. Certes, en notre qualité de responsable de la sécurité, nous avons l’obligation de réagir. Mais cela ne saurait se faire sans le concours des populations elles-mêmes. C’est pour cela que je vous exhorte à  dénoncer ces bandits…pour que la sécurité revienne ». Le chef de la sécurité intérieure s’est aussi engagé dans le renforcement du dispositif militaire à  travers la construction d’une brigade territoriale entre Gossi et Gourma Rharous. Rappelons qu’avant le Gourma, le ministre et sa délégation ont visité les chantiers du centre de secours et la brigade territoriale de Douentza. Les clés des deux chantiers seront remises à  la veille du 22 septembre selon les ingénieurs chargés des travaux.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut