Société › Actualités Société

Bande sahélo-saharienne: comment prévenir les conflits ?

l’association malienne pour l’information et la formation des adultes (AMIFA) est l’initiatrice de cette rencontre, préoccupée par les menaces et actes de violence perpétrées dans l’espace Sahélo saharien. Selon Mme Traoré Alimatou Diallo, l’arbre de la paix ne saurait se maintenir en vie sans une redéfinition des rôles de chaque acteu intervenant dans la construction et le maintien de la paix. «Â Il s’agit bien entendu de l’état, de la société civile, et des partenaires aux développements qui soutiennent la paix ». Les attentes de cette rencontre sont la création d’un organe indépendant des pays de la bande sahélo-saharienne pour la prévention des conflits et la consolidation de la paix. Selon Mme Traoré Alimatou Diallo, la conjugaison des efforts à  travers des cadres de concertation et de dialogue pourra circonscrire le danger de l’insécurité et maintenir la paix. ECOSAP apprécie l’initiative ECOSAP, une commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des Arme légères et de Petit calibre, représentée par le lieutenant colonel Omar Kandé qui a salué la coalition nationale des organisations de la société civile pour son engagement, son soutien indéfectible et son rôle complémentaire vis-à -vis de l’action gouvernementale dans l’établissement d’une environnement sécuritaire propice au développement. «Â Quant à  l’ECOSAP, je puisse vous garantir, qu’en plus de notre engagement auprès de la commission Nationale de lutte contre la prolifération , notamment dans la mise en œuvre de projets de réduction de la violence Armée. Le programme continuera de soutenir toutes les initiatives du gouvernement du Mali dans la mise en œuvre d’une politique de sécurité collective dans la bande sahélo-saharienne ». Pour sa part, Kafougouna Koné,le ministre de l’administration territoriale et des collectivité locales, se dira heureux de la volonté de la société civile à  s’engager résolument dans cette lutte pour la paix, la sécurité et le développement dans la bande sahélo -saharienne. « Nous sommes conscients des enjeux, mais aussi du potentiel imaginatif des sociétés civiles de nos différents pays, à  relever les défis qui s’imposent pour la consolidation de la sécurité et de la quiétude, indispensable pour tout développement durable ». l’espoir de cette rencontre devra aider à  approfondir et à  dégager les meilleures stratégies possibles, pour atteindre les objectifs de consolidation de la paix et de sécurité dans la bande sahélo-saharienne.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut