Société › Actualités Société

Ramadan: pénurie de gaz à Bamako

Bientôt une semaine de mois de carême, et le gaz devient introuvable sur le marché bamakois. Les points de vente ne désemplissent face au va et vient des clients qui rentrent chez eux bredouilles. La raréfaction du gaz butane suscite la fébrilité dans la capitale surtout au moment o๠le besoin se fait le plus sentir. Le mois de carême à  peine commencé, la population est privée de gaz faute de stocks face à  la demande forte. Un calvaire pour les femmes de ménages et les aides ménagères. « Reste le charbon, le combustible tant apprécié des ménages citadins, mais qui ne supporte pas la pluie. Mouillé, il perd son efficacité habituelle et refuse de s’embraser. Or, au moment de la préparation du « sougouri », le repas de l’aube, le temps dont on dispose est très limité, car il faut manger et boire avant 5 heures du matin », détaille notre confrère du quotidien national L’essor. Les clients aux abois Voilà  une chose qui pousse les dames à  sillonner les points de ventes dans l’espoir d’échanger leur gaz. Wassa est une aide ménagère à  Doumanzana. Elle porte sa bombonne vide sur la tête: « ça fait quatre jours que je cherche du gaz pour la maison et je viens trouver qu’Hamidou le boutiquier n’en a pas! ». Une autre dame à  Moto arrive et s’adresse au boutiquier « Cissé, les gaz sont t-ils disponibles? ». « Pas encore. Dans deux jours incha Allahou ». Dans la colonne du quotidien national, le directeur général de Faso Gaz, Lamine N’diaye, confirme qu’il a rempli sa dernière bouteille samedi. « Mon gaz est fini », annonce-t-il. Mais il faut comprendre que cette situation n’est ni la faute de l’Etat, ni la nôtre », insiste Lamine N’diaye. Un autre nous indique que les camions de gaz sont bloqués dans la capitale ivoirienne et pour cause de grève des douaniers. Mais quelques camions de gaz seraient en voie d’acheminement.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut