Économie › Actualités Économie

L’association des banques centrales africaines en symposium à Dakar

Les travaux de ce symposium qui se tiendront au siège de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest plancheront sur la régularisation et la stabilité du système financier. En effet, ces facteurs demeurent, on ne peut plus, de réels sujets de préoccupation aux instituts d’émission en Afrique. Un objectif majeur du symposium est de dégager les contours de la future Banque Centrale Africaine. Déjà , en février dernier, le bureau de l’ABCA a décidé, de confier à  un comité de pilotage, composé de 3 experts désignés par la Commission de l’Union Africaine et 5 représentants des Comités sous régionaux de l’ABCA. La Banque Centrale du Nigeria en assurera la présidence. La crise économique et financière est encore fraà®che dans les mémoires. Afin de mieux se prémunir et consolider les acquis, les Banques centrales Africaines, réunies au sein de l’ABCA, en débattront au cours de la rencontre de Dakar. Participerons audit symposium, les Gouverneurs des Banques centrales accompagnés de cadres de haut niveau, des représentants d’institution régionales et internationales, et des universitaires. Il sera également question de l’examen des projets de rapports d’étape relatifs à  la mise en oeuvre du Programme de coopération monétaire en Afrique (PCMA). Egalement, les activités du comité conjoint de la Commission de l’Union Africaine-ABCA, chargé de l’élaboration d’une stratégie de mise en place de la Banque Centrale seront également examinées. Coopération monétaire Au cours de ce symposium, l’application du Programme de coopération monétaire en Afrique (PCMA) a été prévue en deux étapes : l’adoption par chacune des sous régions d’un programme formel d’intégration monétaire à  l’horizon 2015, et l’introduction de la monnaie commune de la Banque Centrale Africaine prévue pour 2021. Sur les 42% des pays membres de l’Association ont respecté les critères de premier rang, le communiqué de l’ABCA souligne que les critères de convergence ont été définis au niveau des sous régions ainsi qu’au plan continental et des « critères de stabilité macro économiques interne et externe devraient être respectés par au moins 51% des pays membres de l’ACBA, avant le lancement de l’Union monétaire africaine ». Notons que l’ABCA a été créée à  la suite de la 1ère réunion des gouverneurs de Banques centrales africaines, tenue du 15 au 22 février 1965 à  Addis-Abeba en Ethiopie. Le 30 juin dernier, elle regroupait en son sein 39 Banques centrales. Et elle est présidée par le Gouverneur de la Banque centrale de la République démocratique du Congo, Jean-Claude Masangu Mulongo.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut