International › Monde

Terrorisme : la France cible potentielle d’Al Qaeda ?

« Nicolas Sarkozy l’ennemi de Dieu » Le lundi 16 Aout sur internet Al Qaà¯da au Maghreb islamique (Aqmi) a menacé la France de représailles dans un message suite au raid meurtrier mené le 22 juillet avec l’aide de militaires mauritaniens contre une base d’Al Qaà¯da au Mali. Il s’agit bien de l’opération franco-mauritanienne qui avait fait six morts dans les rangs d’AQMI. En réponse, le mouvement Islamiste a qualifié le président français Nicolas Sarkozy d’ennemi de Dieu et appelé ses membres à  mener des représailles contre la France. Dans un communiqué diffusé par Abou Anas al-Chanqiti, un dirigeant d’Al-Qaà¯da au Maghreb islamique (Aqmi) sur des forums islamiques, il est dit ceci : « A l’ennemi de Dieu Sarkozy je dis : vous avez raté votre chance et ouvert les portes du trouble dans votre pays ». AQMI a même soutenu que la France a lancé le raid alors que des négociations étaient en cours pour la libération de Germaneau, des allégations rejetées en bloc côté français. Le communiqué précise que les six combattants tués lors du raid étaient, pour trois d’entre eux, étaient membres de tribus touareg, et qu’il y avait un Algérien, un Mauritanien et un Marocain. « J’appelle ces fières tribus dont les fils sont tombés en martyrs …à  les venger … », poursuit Abou Chantiqi. Après le raid franco-mauritanien, Abdoul Wahoud, un autre responsable d’AQMI, dans un enregistrement diffusé sur Al Jazeera avait déclaré : « Sarkozy a été incapable de libérer son compatriote au cours de l’opération manquée mais il a sans aussi ouvert l’une des portes de l’enfer pour lui, son peuple et sa nation ». Ce groupe qui détenait le Français Michel Germaneau avait déjà  assassiné l’an dernier un otage britannique, Edwin Dyer. Une menace à  ne pas négliger Une menace à  ne pas négliger, affirme Didier Julia, un député UMP de Seine et Marne, membre de la commission des affaires étrangères à  l’Assemblée Nationale. Selon lui, il faut être plus vigilant qu’inquiet : « Il faut toujours prendre au sérieux les menaces. Ceci dit, elle n’ajoute rien de plus à  ce que nous connaissions, ils ont déjà  tué. Ils ont annoncé qu’ils tueraient toute personne qui passerait dans cette région désertique du Sahara, donc ce n’est pas nouveau pour nous. C’’est un groupe qui n’a aucun projet politique, ils prennent une couverture religieuse pour leurs activités terroristes. Il appartient aux pays qui ont la compétence territoriale de les mettre hors d’état de nuire ». C’’est ainsi que le dispositif de protection des français résidents ou de passage est actualisé en permanence par les ambassades et en fonction de l’appréciation des risques et des menaces ». Signalon qu’au même moment, les membres d’Al-Qaà¯da au Maghreb islamique (AQMI) ont libéré, lundi 16 août, deux soldats maliens enlevés en même temps que le contrôleur des Douanes d’ethnie touareg, Sidi Mohamed Ag Acherif, ensuite exécuté à  quelques kilomètres de Tessalit (extrême nord Mali). La vigilance reste de mise.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut