International › Monde

Agriculture en Afrique : Koffi Annan au Mali pour 48h

L’ancien secrétaire général des Nations Unies, Koffi Annan est arrivé dimanche matin à  Bamako. A sa descente d’avion à  l’aéroport de Bamako Sénou, le PCA de l’alliance pour une révolution verte en Afrique a été accueilli par le ministre malien de l’agriculture et quelques autres membres du gouvernement. Il a ensuite été reçu en audience par le premier ministre Modibo Sidibé, assurant l’intérim du chef de l’Etat. Koffi Annan visitera les résultats de certaines recherches effectuées par l’institut d’économie rurale (IER) sur financement de l’AGRA. Sa présence au Mali est donc liée à  un vaste projet agricole. Il explique que AGRA travaille avec des agriculteurs et producteurs, afin de les aider à  pourvoir augmenter leur production et assurer la sécurité alimentaire en Afrique. «Â Je crois que l’Afrique peut devenir autosuffisante, il suffit juste d’avoir de la volonté. Je suis heureux d’être à  nouveau au Mali, un pays que je n’ai pas souvent l’occasion de visiter. J’irai sur le terrain pour voir ce qui se passe réellement. », a-t-il précisé. Subvention sur les engrais et semences de riz et hybrides Notons que les subventions accordées par l’Etat sur les engrais et semences de riz et des hybrides ont porté leurs fruits dans l’augmentation des superficies cultivées cette année dans certaines régions. Il s’agit notamment de Sikasso et Ségou o๠le ministre de l’agriculture, Aghatam Ag Alassane a visité quelques plantations et rencontré des producteurs. Les paysans rencontrés par le ministre n’ont pas tari d’éloge sur les bienfaits de ces subventions dans l’amélioration de la production agricole et cela, depuis le démarrage de l’initiative riz. Pour cette campagne 2010/2011, les paysans ont témoigné de leur engagement à  relever les défis qui se posent au Mali en matière de ravitaillement des marchés. Prévisions dépassées Sur une prévision de plus de 16 000 hectares dans la plaine de San ouest, environ 12655 ont été cultivés pour cette campagne agricole. Signalons que l’association des riziculteurs de la plaine de San a déjà  atteint un taux de réalisation de 100%. Dans la zone CMDT de Ségou, les paysans ont réalisé plus de 300 000 hectares de coton cette année. En plus du coton, le haricot occupe une place importante dans cette campagne 2010/2011. A cela s’ajoute le riz nérica et les cultures céréalières dans la région de Sikasso. On constate ainsi que presque toutes les prévisions pour la campagne ont été dépassées. Cela risque donc de poser des problèmes d’écoulement pour les paysans face au surplus de la production sur le marché. Le ministre de l’agriculture affirme qu’il s’investira afin de faciliter l’écoulement rapide des stocks de semences, à  travers le tenue prochaine d’un forum international sur les semences. Par ailleurs, il incite les paysans à  aller vers une production de consommation. Ce qui leur permettra selon lui, d’évacuer l’excédent de la production semencière.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut