Culture › Musique

« Mali Debout » : l’hommage de Mokobé au Cinquantenaire

Le talent n’a ni couleur, ni âge, ni frontières, c’est bien le cas du jeune rappeur franco-malien Mokobé Traoré qui ne chôme décidément pas en nous offrant ce nouvel opus, intitulé « Mali Debout », et en pleine célébration du cinquantenaire. Eh oui, les artistes s’y mettent aussi et vous en boirez du cinquantenaire cette année. Impossible d’y échapper, il faut chanter l’indépendance du Mali, revisiter l’histoire… en chansons cette fois. Il n’est donc pas étonnant que la démarche de Mokobé s’inscrive dans ce cadre à  l’instar de Fantani Touré qui prépare un grand show le 7 octobre au Zénith ou Tata Bambo la diva adulée de Feu Modibo Keita. Avec Mokobé, on reconnaà®tra toujours l’engagement pour le Mali même si l’artiste vit en France et a la double nationalité, il vient souvent au Mali et on peut le croiser à  l’hôtel Laico ou dans tous les grands concerts évènements de la capitale. Généreux, sensible et délicieusement sympathique, Mokobé partage un repas de ramadan sans chichis ni protocole et chante le lendemain avec Oumou Sangaré au stade Modibo Keita. Je revois notre interview fin 2009, il disait ceci quant à  venir vivre un jour au Mali : ‘ Oui, je l’espère. Pour l’instant, je suis entre la France et le Mali, mais je sais que d’ici 10 ans, je reviendrai vivre ici. C’’est important parce que la France est une terre d’accueil assez ingrate envers nos parents, envers nos ancêtres, envers ceux qui ont construit la France, envers l’histoire, donc je sais que je n’y resterai pas toute ma vie ! ». On ne doute plus de son amour pour son pays d’origine. Fondateur du groupe de rap français 113, Mokobe Traoré de son vrai nom s’est longtemps caché de ses parents pour faire de la musique. Avec  » Mon Afrique » son premier album solo, il cartonne depuis trois ans maintenant et enchaà®ne les tournées sur le continent. Sorti en 2007 et fruit d’une collaboration avec de grands noms tels que Salif Keita, Sékouba Bambino ou Youssou Ndour, Mokobé puise dans les genres et mélange les influences, esquisse un trait d’union entre l’Afrique et l’europe, le rap, le hip-hop étant ses bases. Avec Mali Debout, son dernier album, Mokobé lance un véritable appel à  la jeunesse.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut