Culture › Musique

« San bi-duuru don » : douze artistes chantent le cinquantenaire

« San bi-duuru don » ou l’album des 50 ans du Mali, est un album de 15 titres. Il est l’œuvre de Binthily Communication qui entend marquer sa volonté de participer à  la célébration du 50è anniversaire de l’indépendance du Mali et de 16 autres pays africains.. A travers « San-duuru don » Binthily s’est fixé pour objectif de faire chanter des artistes maliens d’une même voix. Composé de 15 titres, l’album « San bi-duuru » s’inscrit en droite ligne du 50ème anniversaire de l’Indépendance du Mali. «Â Nous avons décidé de rendre hommage au Mali, en revisitant le demi-siècle en chanson et faire vibrer la corde du patriotisme, de la fierté d’être malien et africain », a indiqué Birama Konaré hier, lors de la conférence de presse de la sortie officielle de l’album. «Â Le riche patrimoine musical du Mali, l’originalité et la qualité des musiques produites depuis l’Indépendance se doivent d’être valorisés ». Il arbore différents styles : la musique traditionnelle, le Hip-hop, le rap, le blues et le twist… En confiant la direction artistique de l’œuvre à  Sabou Dorintché, Binthily Communication a jeté son dévolu sur des talents nationaux que sont : Aboubacar Traoré dit Kar Kar, Amkoullel, Baba Salah, Déné Issébéré, Dianka Diarra, Doussou Bagayoko, Oumou Ba, Papito, Paye Camara, Penzy et Shambar. A travers « San Biduru don », ces artistes ont interprété des anciens titres portant sur l’Indépendance et le Mali, mais aussi des nouveaux morceaux pour rendre hommage aux Maliens et aux Africains. Le premier titre phare de ce album, « Faso Maliba », est considéré comme l’hymne du cinquantenaire. II a été chanté par le sexagénaire Aboubacar Traoré dit Kar Kar, Baba Salah, Déné Issabéré, Sabou Dorintché, Paye Camara, Oumou Ba et Dianka Diarra. « San-biduru don ». Ainsi, Binthily communication contribue à  la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du Mali.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut