Culture › Arts Plastiques

Koulikoro: quand disparut Soumaoro Kanté, roi du Sosso

Région la plus proche de la capitale malienne, Koulikoro est chef-lieu du cercle et de la deuxième région du Mali qui porte son nom. Elle compte environ 50 000 habitants. Quand l’ergot du coq fit disparaà®tre Soumaoro Kanté En 1235, eut lieu une grande bataille entre Soumaoro Kanté et Soundiata Keita. Appelée bataille de Kirina, ce combat selon l’histoire a conduit ces deux rois jusqu’à  la colline sacrée (Nianan Kulu) o๠disparut le roi de Sosso, Soumaoro Kanté. Les circonstances de cette disparition sont restées légendaires. Selon le vieux Kouyaté, historien de son Etat et homme de caste, Soumaoro a disparu lorsque Soundiata le visa avec l’ergot d’un coq au pied de la montagne. Protégé contre tout fétiche Soumaoro Kanté ne pouvait être atteint qu’avec l’ergot d’un coq, un secret qui fut dévoilé par la sœur de Soundiata, l’une des femmes de Soumaoro Kanté. Depuis la montagne est devenue un lieu sacré o๠se loge un grand serpent(boa) selon les autochtones. Aujourd’hui, le lieu est devenu un site touristique de la ville de Koulikoro et reçoit les touristes étrangers. Koulikoro fondée par Dioba Diarra Koulikoro signifie en langue bambara (le pied de la montagne) et a été fondée par un Bambara, Dioba Diarra, qui, venant de Faroko dans le cercle de Ségou, s’installa avec son frère d’abord à  Kélé, puis à  Kélan et Kayo avant de s’installer au pied de la montagne («Â Koulou koro » en bambara). Ce qui était au départ un simple hameau devint un village puis la capitale du Meguetan, une principauté bambara affiliée au Royaume bambara de Ségou. En 1884, le capitaine français de Lanneau signera un traité de protectorat avec Ouodiou Diarra, chef de village Meguetan de Koulikoro. La subdivision a été créée par les colonisateurs français en 1889 et fut érigée en cercle, le 17 avril 1957. Alors que le Soudan français est une colonie française, Koulikoro devint par la loi française du 18 novembre 1955, une commune de moyen exercice, dirigée par un maire, fonctionnaire nommé par le chef de territoire, et assisté d’un conseil municipal élu par un collège unique. La loi du 2 mars 1966 donne un statut commun à  toutes les communes créées avant l’indépendance du Mali en 1960. Ainsi Koulikoro s’est développée avec la ligne de chemin de fer du Dakar-Niger. Le 10 décembre 1904, le premier train entrait en gare de Koulikoro, terminus de la ligne reliant la capitale sénégalaise au fleuve Niger. En 1979, Koulikoro devient la capitale administrative de la deuxième région du Mali. Depuis 1980, l’à‰cole militaire interarmes de Koulikoro est installée à  Koulikoro. l’une des villes les plus industrialisées La ville de Koulikoro est très industrialisée. Elle est le terminus de la ligne de chemin de fer du Dakar-Niger. C’’est un port important qui permet la desserte fluviale par la Compagnie malienne de navigation (COMANAV) de Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao entre Août et Novembre, jusqu’à  la fin de la saison des pluies. Plusieurs sociétés sont installées à  Koulikoro : l’Huilerie cotonnière du Mali (HUICOMA) aujourd’hui en faillite et qui atteint l’économie de Koulikoro, la Compagnie malienne de navigation (COMANAV), l’Industrie de construction navale (INACOM), Les Grands Moulins du Mali (GMM), la Briqueterie moderne du Mali, la Coopérative Djémanguèle, qui produit des jus de fruits (Zéguéné, Dah rouge, Goyave, etC’…)

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut