Culture › Arts Plastiques

Caravane du cinquantenaire : un voyage au fil des rails

C’est une initiative de M’Bolon Event et TransRail pour faire découvrir la première région administrative appelée capitale du rail par les hommes de médias du Mali et du Sénégal. Les caravaniers vont procéder à  des œuvres humanitaires M’Bolen Event est un magasine événementiel composée de communicateurs et journalistes et ce voyage en train durant 5 jours va permettre aux hommes de médias de découvrir la capitale du Rail. Selon le confrère Djibril Sacko, le choix de Kayes pour sa première édition n’est pas fortuit : « Kayes est la porte d’entrée du colonisateur français et la première cité administrative du pays. Région riche en histoire, nous comptons au cours du voyage aller Bamako à  Kayes et faire des escales dans trois localités qui sont Toukoto, Djoubéba, Mahina ou des conférences et animations seront organisées. Cette caravane entre dans le cadre du cinquantenaire des deux pays qui ont partagé la société TransRail à  savoir le Mali et le Sénégal. Le choix des localités s’explique par leur situation géographique, lieux de formation des premiers cheminots, Djoubeba o๠se trouve le cachot de Samory Almamy Touré avant d’être déporté au Gabon et Mahina, porte d’entrée du premier cercle du Soudan, qui est Bafoulabé, seront visités par les journalistes. Faire découvrir les merveilles tout long du rail par des journalistes, telle est la mission de M’Bolon Event. Au cours de ce voyage, les journalistes et les participants vont procéder à  des œuvres humanitaires dans les différentes localités. Ils participeront à  des séances de sensibilisation sur le VIH Sida, le planning familial, la sécurité routière et autres. Des conférences débats seront organisées dans chaque localité jusqu’à  Kayes ou sera bouclé la boucle par un show public précédé d’un exposé de presse. Le rail a bâti la fierté de la gloire du Dakar-Bamako Le rôle que les rails ont joué dans le développement de ses deux pays de l’Afrique de l’ouest et particulièrement le Mali sont prépondérants, selon l’intervention du secrétaire général des syndicats. Le premier train arriva à  Bamako le 13 mai 1904 à  13 heures, tandis que l’ensemble de la ligne était mise en exploitation le 10 décembre 1904, jusqu’au terminus de Koulikoro qui reçut son premier train le 20 décembre de la même année. Pour lui, des milliers de personnes se sont battues corps et âmes pour la régie du chemin de fer du Mali. « Une occasion d’honorer les mémoires de tous ce qui ont perdu la vie pour les travaux du chemin de fer ». Le directeur de la Gare, Monsieur Diaye a remercié les initiateurs et fait des bénédictions tout en récitant la sourate de la « Fatiha » du Coran pour la réussite de cette caravane qui se veut historique dans l’histoire du chemin de fer au Mali.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut