Culture › Musique

Orange Mali : le concert du cinquantenaire tourne au saccage collectif

Comme d’habitude, Orange Mali, la première entreprise de téléphonie mobile a voulu offrir une belle fête à  la jeunesse malienne sur le boulevard de l’indépendance pour fêter avec faste le cinquantenaire. Malheureusement, ce concert a été saccagé par de violentes échauffourées entre policiers et jeunes. La foule déchainée gâche la fête Annoncé en grandes pompes, le concert du cinquantenaire d’ Orange Mali sur le boulevard a réellement tourné au vinaigre. Des bousculades et des jets de pierres sont survenus vers 23 heures 45 minutes et ont écourté le concert. A deux cent mètres du lieu du concert, on pouvait à  peine circuler tant les jeunes en majorité des enfants étaient agités. Tous voulaient voir les artistes renommés du hip-hop Malien et étrangers. Notamment Master Soumi, Ibah Ouane, Didier Awadi, Magic System, Singuila etC’…. Un dispositif des forces de l’ordre d’environ 300 policiers avait aussi été déployé pour la sécurité. Malheureusement la foule déchainée voulait en découdre les forces de l’ordre, après dit-on, la prestation de Master Soumi. Certains pensent que ce sont les mécontents du cinquantenaire qui ont voulu gâcher la fête. Et n’eut été les gaz lacrymogènes balancés sur la foule, beaucoup de policiers risquaient la vindicte populaire. En représailles, on pouvait voir des jeunes briser des écrans géants numériques, endommager des caméras High-tech, des appareils de sonorisation d’une valeur de près de 90 millions selon Daouda Fall, responsable associé à  DFA communication, l’agence co-organisatrice du concert. Quant aux auteurs de ces actes de vandalisme, ils ne sont pas encore identifiés. L’investigation selon les responsables d’Orange Mali, une enquête serait en cours. Plus d’une perte de 500 millions CFA des matériels En somme plus de 500 millions de francs des matériels ont été endommagés selon la responsable de la communication d’Orange Mali, Mme Coumba Sangaré, lors d’un point de presse donné au siège de DFA communication ce mardi. Dans le matériel saccagé, le rappeur Sénégalais Didier Awadi a lui perdu près de 60 millions de CFA de matériels et Salif Keita, qui était l’invité de surprise a également subi un dommage. Coumba Sangaré témoigne : « Nous déplorons profondément les événements malheureux survenus hier soir et exprimons nos plus vifs regrets. Ce qui avait commencé en une belle fête populaire et gratuite, a fini par occasionner des dégâts matériels de plus de 500 millions de FCFA. En effet, l’ORTM, DFA Communication, les artistes et tous les autres prestataires ont perdu leurs équipements, sans compter les préjudices moraux subis par les nombreux spectateurs et riverains ». Réitérant leur regrets aux victimes, Coumba Sangaré a assuré que des investigations sont en cours pour faire toute la lumière sur les causes de ces incidents. Orange Mali tient à  rassurer sa clientèle que ces malheureux événements ne remettront pas en cause son engagement à  la satisfaire. Les artistes présents au point de presse ont tous affirmé leur regret pour ce show écourté, avant de dire qu’ils resteront à  la disposition d’Orange Mali. A noter qu’aucune perte en vie humaine n’a été signalée malgré les rumeurs qui circulaient dans la ville sur des morts éventuels.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut