Personnalités › Parcours

Nations-Unies : Alpha Oumar Konaré nommé expert

C’est officiel, Alpha Oumar Konaré reprend du service en qualité de co-président d’un Groupe d’experts à  l’ONU. En effet, l’ancien Président est sollicité pour sensibiliser le grand public et créer un engagement politique fort en faveur des Pays les moins avancés. Les mérites d’un leader confirmé Connu pour sa grande exemplarité à  encourager l’alternance, l’ancien président du Mali doit son mérite à  sa grande carrure de leader confirmé. Avec un impressionnant talent reconnu au délà  des frontières, Alpha O Konaré, est appéllé à  assurer la co-présidence d’un groupe d’experts de l’ONU. Il figure parmi le Groupe de personnalités chargées de proposer des mesures internationales fortes destinées à  accélérer le développement des pays les moins avancés (PMA). Ce Groupe a été récemment mis en place par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Ces vagues de nominations seront determinants dans la perspective de la quatrième Conférence des Nations Unies sur les Pays les moins avancés (PMA) qui se tiendra à  Istanbul, en Turquie, du 30 mai au 3 Juin 2011. Parmi les personnalités retenues se trouvent l’ancien Président Alpha Oumar Konaré qui est nommé co-président du groupe, l’autre co-président étant Jacques Delors, ancien Président de la Commission européenne. Le groupe se compose de dix personnalités parmi lesquelles se trouvent également James Wolfensohn, ancien Président de la Banque mondiale et Louis Michel, ancien Commissaire européen au développement et à  l’aide humanitaire. Signalons que les membres ont été choisis en raison de leur stature internationale, de leur expertise et de leur engagement en faveur du développement mondial. Ils seront chargés notamment de sensibiliser le grand public et de créer un engagement politique fort en faveur des PMA dans plusieurs domaines clés, tels que le commerce, les investissements, les transferts de technologie, l’aide publique au développement, le renforcement des capacités productives, l’adaptation aux effets du changement climatique. Aussi, un autre malien a été officiellement désigné par Ban Ki-moon comme Secrétaire General de la Conférence d‘Istanbul. Il s’agit de Cheick Sidi Diarra par ailleurs Haut Représentant des Nations Unies pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits états insulaires en développement. Sa responsabilité est d’assurer la coordination de toutes activités préparatoires devant concourir a la réussite de l’évènement. Cela concerne aussi bien la logistique, le niveau de participation, la mobilisation des ressources que la substance de la conférence et ses résultats. Dans un communiqué de presse diffusé par son bureau Cheick Sidi Diarra se dit honoré et privilégié de pouvoir collaborer avec de telles personnalités qui ont, chacun dans différents domaines, démontré leur engagement sans faille pour relever les défis auquels font face les pays les plus pauvres. Cette conférence se tiendra au niveau le plus élevé, pas seulement pour les PMA mais aussi au niveau des bailleurs de fonds et des partenaires au développement. Elle enregistrera la présence de Ban Ki-moon lui-même ainsi que celle du chef de l’état et du premier ministre turc. Cheick Sidi Diarra lance un appel aux partenaires au développement pour qu’ils continuent de renouveler leurs engagements en faveur des pays les moins développés malgré la crise financière mondiale actuelle. Destinée à  évaluer la mise en œuvre du Programme d’Actions de Bruxelles en faveur des PMA pour la décennie 2001-2010 et à  établir un nouvel accord pour de nouvelles mesures de soutien international aux PMA, La quatrième Conférence des Nations Unies sur les PMA est un événement central pour l’ONU.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut