Idées › Éditos

L’édito : Mais enfin, on est toujours mieux servi que par soi-même…

Alors qu’il existe des sociétés qui peuvent faire le travail à  leur place, ces chefs de famille et bien souvent aussi des chefs d’entreprise se lancent eux-mêmes dans la vidange de leur fosse sceptique. Enfin, pour ceux qui en ont ! Les voici donc qui investissent nuitamment nos rues, enfin…pas eux-mêmes mais leurs gardiens ou des employés préposés à  cette gratifiante besogne. Ils sortent donc de nuit pour vider les eaux des patrons dans les rues ou encore mieux les caniveaux. Autrefois, on utilisait des seaux, mais aujourd’hui, attention, nous avons modernisé la chose. Maintenant, nous achetons ou louons des motopompes et le tour est joué ! Tous aux abris, rentrons vite chez nous, fermons nos fenêtres, nous allumons les climatiseurs et laissons les voisins respirer les relents de nos digestions terminées… Une question s’impose à  mon esprit et je suis certaine que vous tous, compagnons d’infortune qui ne disposez pas de fenêtres hermétiques ou des climatiseurs, vous la partagez : pourquoi ne font ils pas comme tout le monde, enfin, ceux qui essaient de bien de faire ! Si vous avez les moyens d’acheter du gasoil, d’en mettre dans une motopompe qui elle aussi coûte de l’argent, pourquoi ne pas respecter la loi qui dit clairement que la vidange des eaux usées domestiques est du ressort des sociétés spécialisées. En plus, ce n’est pas le choix qui manque, vu qu’il y en a même à  dos d’âne à  Bamako. Que dire alors à  celui qui manifestement n’a pas les moyens de se payer ces services ? Pourra t-on exiger de lui de se conformer aux règles ? Une chose encore… Obtient-on une dispense en assainissement et d’hygiène publique si l’on est le cousin du maire ou la belle-sœur du frère de… enfin, vous m’avez comprise…

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut