Politique › Politique Nationale

Session budgétaire de l’Assemblée nationale : les bons points du Mali

l’événement a été une occasion pour le président de l’institution de faire un tour d’horizon des préoccupations qui minent actuellement le pays ; préoccupations auxquelles il a invité le gouvernement à  s’atteler. A l’entame de son propos, le président de l’Assemblée nationale a salué la grande mobilisation nationale suscitée par les festivités marquant le cinquantenaire de l’indépendance. Comme pour dire merci à  la nation entière, le président a exprimé sa vision sur le processus de développement du Mali indépendant. Ainsi, dit-il, le Mali doit être fier de ce qui a été accompli en si peu de temps. Malgré l’immensité de ce qui reste à  faire notamment dans le domaine de l’éducation, la santé et la justice. Cependant, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. En effet, le président Dioncounda Traoré s’est dit préoccupé des questions de sécurité notamment dans le Nord du pays. Une zone qui dit-il s’est transformée en véritable sanctuaire pour terroristes, bandits et trafiquants en tous genres. « La nature, la dimension, et la persistance du péril, interpellent tous les pays riverains de la bande sahélo-saharienne. Au terrorisme et à  ses multiples ramifications, ces pays doivent répondre par une action déterminante à  toute épreuve, dans une approche globale et concertée », a-t-il dit. Le président de l’Assemblée nationale Dioncounda Traoré s’est également exprimé sur l’épineuse question de la circulation routière qui ne cesse d’enregistrer des accidents au quotidien. La présence de nombreuses délégations Elles étaient nombreuses à  assister à  l’ouverture de la session d’octobre de l’Assemblée nationale du Mali. Elles sont entre autres, les présidents de l’Assemblée nationale du Gabon, Guy N’Zouba Ndama, celui du Sénégal, Mamadou Seck et le président du groupe parlementaire majoritaire du Togo, Dama Dramani. Faut-il indiquer que cette présence dénote de l’estime et la considération dont le Mali dispose aux yeux de la communauté internationale. Par ailleurs, la présente de ces illustres hotes contribue à  renforcer davantage les liens de coopération et d’amitié entre ces pays et le Mali et illustre une volonté commune des pays pour l’intégration et l’unité africaine. l’ouverture de la session a eu lieu en présence du premier ministre, Modibo Sidibé et plusieurs membres du gouvernement.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut