Personnalités › Parcours

Mexique : Hammadoun Touré, réélu Secrétaire Général de l’UIT

Avec 151 voix en sa faveur et 6 abstentions, Hamadoun Touré a bénéficié d’un quasi-plébiscite. Ses premiers mots ont été de remercier Dieu, sa famille, le président de la République du Mali, le Premier ministre, le Ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies, l’Union africaine et tous ses collègues et amis pour leur soutien sans faille. C’’est avec émotion qu’Hamadoun Touré signe un nouveau bail de quatre ans avec l’UIT o๠il travaille depuis douze ans : huit ans comme directeur du Bureau de développement des télécommunications (BDT) et quatre ans comme secrétaire général. Notre compatriote, détenteur depuis 1979 d’une maà®trise d’ingénierie électrique de l’Institut électrotechnique des télécommunications de Léningrad (actuellement, St. Pétersbourg), a une longue carrière derrière lui. Il a travaillé à  la fois dans le secteur public au Mali, dans des institutions intergouvernementales, avec Intelsat à  Washington D.C., et dans le secteur privé avec Ico Global Communications. Avant d’intégrer l’UIT, Hamadoun I. Touré servait (1996-1999) dans le privé en qualité de directeur régional Afrique à  Ico Global Communications, une entreprise spécialisée dans les systèmes mobiles mondiaux de communications personnelles (GMPCS). Il y a dirigé les activités en Afrique et organisé la mise en place et le fonctionnement du réseau de distribution sur tout le continent. De 1985 à  1996, Hamadoun Touré a servi à  l’Organisation internationale de télécommunications par satellite, Intelsat, à  Washington. Après s’être occupé de différents programmes régionaux, il y a été nommé directeur du département Afrique et directeur du Groupe Afrique et Moyen-Orient avec la responsabilité de toutes les questions techniques, commerciales et opérationnelles de ces régions. C’est à  l’Office des postes et télécommunications du Mali, que Hamadoun Touré a débuté sa carrière, en 1979. A la séparation des deux entités, donc à  la création de la Sotelma, il pris la tête de la division des télécommunications internationales. Pour en revenir à  la conférence des plénipotentiaires de l’IUT, le vice secrétaire général, le Chinois Houlin Zao a également été réélu avec 155 voix pour, et 2 abstentions. Les élections se poursuivent pour les autres instances : le Bureau du développement des télécommunications, le Bureau de la radio communication et celui de la normalisation. Il faut noter qu’un autre Africain, en l’occurrence le Burkinabé Ibrahima Sanou, est candidat pour le BDT.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut