Culture › Musique

Le Mali sur scène au Zénith : La diaspora célèbre son cinquantenaire

Le Zénith de Paris ! Une salle mythique située au Nord de la capitale française, près de la Villette, accueillera une pléiade d’artistes Maliens, pour célébrer le cinquantenaire de la diaspora malienne, en France. Oui, la fête se passe aussi ailleurs qu’à  Bamako. Prévu pour le 21 octobre, le concert est une initiative de l’association «Kolomba», présidée par l’artiste malienne Fantani Touré, qu’on connaà®t déjà  pour être l’initiatrice du festival «Â Les Voix de Bamako». «En ma qualité de secrétaire à  l’organisation de la FEDAMA, je ne suis jamais parvenue à  comprendre le fait qu’aucun artiste malien ne se soit produit à  Bercy, malgré leur talent qui conduit d’année en année tous les grands trophées de la musique au Mali. Et, je me suis fait le défi d’amener les artistes maliens à  jouer dans cette salle de référence en France», affirmait-elle lors d‘une conférence de presse, le 11 Octobre dans les locaux de la FEDAMA, la fédération des artistes Maliens. D’abord envisagé à  Bercy, le concert se tiendra finalement au Zénith, la mobilisation à  Bercy étant difficile pour les artistes et le public, en pleine semaine, a précisé Fantani à  la presse. En effet, si l’on connaà®t les grands bals de Youssou Ndour à  Bercy, récemment invité au Mali, il n’y a pratiquement pas beaucoup d’artistes maliens, à  part Salif Keita ou encore la diva Oumou Sangaré, qui ont pu fouler les mythiques salles de Paris comme le Zénith, Bercy ou encore l’Olympia. Qu’à  cela ne tienne, la fête promet d’être belle, quant on sait la force de la diaspora malienne en France. Un gros budget pour un programme alléchant Raviver les saveurs culinaires avant de flatter les oreilles, C’’est l’objectif du concert. Parrainé par la commission du cinquantenaire, et sous le haut patronage du ministère de la culture du Mali, en la personne du ministre El Moctar, l’évènement se tiendra en deux parties : Une première au Cabaret Sauvage, une salle annexe du Zénith, avec dégustation de mets et distinctions pour les artistes, par la FEDAMA; En outre, les sponsors ont répondu à  l’appel de Fantani Touré, et la Commission d’organisation du cinquantenaire a mis à  disposition la somme de 10 millions de FCFA. La BIM-SA a contribué à  hauteur de 1,5 millions de FCFA et la BCI aurait préfinancé une partie des frais de location et de sécurité de la salle du Zénith, estimé à  61 324,22 euros, soit environ 43 millions de FCFA, informe le Républicain. Les artistes eux seront habillés par la prestigieuse marque de basin Gagnylah, C’’est dire le plaisir qui sera fait aux yeux des public. l’élégance Malienne étant légendaire ! De grandes voix de la musique Malienne au Zénith En 2è partie de soirée, ce 21 octobre, de nombreuses voix de la musique malienne monteront sur scène pour faire revivre le Mali à  Paris : Tata Bambo, Cheick Tidiane Seck, Nahawa Doumbia, Yoro Diallo, Sekoubani Traoré, Koko Dembélé, Fantani Touré, Naà¯ni Diabaté, Djénéba Seck, Sékou Kouyaté, Lassana Awa, Mokobé, Modibo Kouyaté et Guimba et Michel. Selon Fantani Touré, la première partie de la soirée va enregistrer le chœur des griottes maliennes de Paris et la prestation de la troupe « Kela », un groupe d’artistes français amoureux de la culture malienne, informe un quotidien de la place. Une manière pour Fantani d’attirer le regard sur la diversité et la richesse de la musique. Infatigable, Fantani, est l’une des grandes promotrices de la musique Malienne partout dans le monde et elle espère une scène encore plus mythique l’année prochaine : « Nous souhaitons réussir cette année la fête au Zénith et avec la grâce de Dieu, l’année prochaine nous serons à  Bercy pour célébrer le Mali et sa musique, avant d’entrevoir la possibilité d’aller aux Etats-Unis pour y installer la culture malienne dans les mœurs à  travers sa musique ». On lui souhaite bon vent et rendez-vous le 21 octobre au Zénith de Paris !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut