International › Monde

Guinée : La présidentielle n’aura pas lieu ce dimanche

Les raisons du report Ce vendredi en fin d’après midi, le président de la commission électorale indépendante (CENI), le général Siaka Sangaré a annoncé le report du second tour de la présidentielle qui devait se faire demain dimanche 24 octobre. Cette décision fait suite à  deux jours de rencontres entre la CENI et les acteurs politiques guinéens. La prochaine date n’est pas connue mais, le président de la CENI indique qu’elle se fera dans les plus brefs délais. Il estime que l’échéance initiale n’est pas tenable compte tenu de toutes les contraintes liées aux derniers dysfonctionnements enregistrés au sein même de la commission électorale. Le général Sangaré estime être conscient du fait que «Â ce second tour est attendu avec impatience en Guinée. Mais cependant, nous devons garder la sérénité et la lucidité nécessaire pour bien nous acquitter de notre mission ». La nouvelle date selon lui, ne doit pas être une date de plus, mais plus tôt un horizon d’espoir et de renaissance démocratique. Maintien du général Konaté primordial Rappelons que le général malien Siaka Toumani Sangaré a été nommé par le général Sékouba Konaté à  la tête de la CENI mardi dernier. Une nomination faisant suite aux querelles intestines au sein de la commission et la menace du candidat Cellou Dalein Diallo de ne pas se présenter au second tour si l’ancien président est maintenu. Ce dernier, notamment Louncény Camara a d’ailleurs été condamné ce vendredi à  une année de prison pour fraude lors du premier du tour le 27 juin dernier. Il aurait subtilisé certains procès verbaux à  l’issue du vote. Le président de la CENI appelle le général président Sékouba Konaté à  rester à  la tête de la Guinée jusqu’à  ce que le second tour se déroule. Il estime : «Â sans le président de la transition, il sera difficile de gagner le pari. Aussi voudrais-je le prier de ne pas laisser son œuvre inachevée, au risque de plonger le pays dans l’incertitude ». Un report voulu par tous les camps Notons que durant deux jours, le général Sangaré a rencontré tous les acteurs du processus électoral afin de décider du report ou non du scrutin du dimanche. Il a d’abord rencontré le premier ministre Jean Marie-Doré, ensuite la président du conseil national de transition Rabiatou Sera Diallo. Avant de clore ses entrevues avec le comité de suivi des élections et les deux adversaires Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo. Il faut dire que le général s’est rendu dans les quartiers généraux de chacun des candidats. A l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), il a rencontré Cellou Dalein Diallo qui lui a fait comprendre qu’il est favorable à  un report. Privilégiant selon ses propres termes, la sincérité du scrutin, ainsi que la paix et l’unité de son pays. Le président de la CENI n’a pas rencontré Alpha Condé puisqu’étant en meeting à  l’intérieur du pays. Cependant, il a discuté avec les membres de l’alliance arc-en-ciel du candidat malheureux du premier tour, François Fall soutenant le rassemblement du peuple de Guinée (RPG) d’Alpha Condé. François Fall explique que si la CENI estime que toutes les conditions ne sont pas réunies, ils accepteront un éventuel report. Mais, il estime que le peuple de Guinée est fatigué donc, il faut que les élections se fassent dans les plus brefs délais. Dans quelques jours, on sera situé sur la nouvelle date du scrutin présidentielle qui est sérieusement par l’ensemble de la population guinéenne espérant qu’elle sera une solution à  l’instabilité qui la secoue en ce moment.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut