Idées › Éditos

Démocratie : Aux urnes Ivoiriens !

Pour nous autres, observateurs de la scène politique africaine, l’enjeu est de taille! Parce que son issue déterminera un schéma à  suivre pour d’autres démocraties en attente ou un tableau à  proscrire en cas de tensions. Le cas qui nous passionne aujourd’hui est celui de la Côte d’Ivoire, pour plusieurs raisons : -Temporelle d’abord, car après 5 ans d’attente, de reports, un pays jadis prospère, économiquement stable comme la Côte d’Ivoire, et qui a traversé une véritable crise politique, va vivre un évènement historique et tenter de sortir de l’embrouille. L’enjeu est de taille. -Historique aussi, car d’un point de vue panafricain, l’exemple d’un pays influe indéniablement sur un autre. L’on serait tenté de faire la comparaison avec la Guinée, qui se trouve au même carrefour démocratique que la Côte d’Ivoire, même si les précédents historiques des deux pays ne sont pas les mêmes ! Et pourtant, leurs peuples ne sont pas si éloignés que ça et partagent même des liens linguistiques. La communauté internationale nous observe. -Politique : car il s’agira de sortir d’un vieux conflit d’intérêts entre 3 candidats que l’histoire met en balance depuis de nombreuses années. Quelle sera leur atitude face au verdict des urnes ? Leur comportement face à  la victoire ou à  la défaite ? Ont-ils au fil de ces années de crise, acquis la maturité politique ? La sagesse d’un Abdou Diouf qui quitte le pouvoir dignement en 2000 au Sénégal ou au contraire, l’entêtement d’un Raila Odinga au Kenya, créant l’émeute. La Côte d’Ivoire, on le sait est un vrai foyer de tensions, de par son histoire, et ce depuis la fin du règne de Houphouet, et aussi par la mentalité de son peuple. Ce peuple qui est mainte fois descendu dans la rue pour manifester son ire, son refus ou même son soutien absolu. Cette fois, il faudra de la clairvoyance, un brin de sagesse et de vision de la part des candidats pour penser à  un seul et unique vainqueur : La Côte d’Ivoire !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut