Société › Éducation

Session unique à la Flash : Pour les étudiants, il n’en est pas question!

Toujours redoutée par les étudiants, la session unique apparait comme une arme à  double tranchant. Les motivations des étudiants à  rejeter cette forme d’évaluation tient principalement au fait qu’elle minimise leurs chances de passer en classe supérieure. Pour manifester leur désaveu, ils n’ont pas manqué d’initiatives pour afficher leur désaccord. La marche pacifique qui s’est déroulée il y a quelques jours s’inscrivait dans ce cadre. Mohamed El bechir Simaga, 1ère année Histoire : Je pense qu’on perd notre temps dans la protestation. La direction de l’école ne va pas fléchir. On n’a pas le choix. Sirantou Diallo, Maitrisard en aménagement : C’est vrai que la session unique n’est pas une bonne chose pour nous. Mais j’invite mes camarades à  mettre la pédale douce. Je sais que personne d’entre nous n’acceptera la session unique. Mamadou Cissé, étudiant en Licence Philosophie : Jamais nous n’accepterons d’aller vers la session unique. Ce n’est pas de notre faute si l’année universitaire a été tronquée. Nous ne pouvons pas continuer à  être les éternelles victimes du système éducatif actuel. Il faut que ça change! Boulan Traoré, Maitrisard en sociologie : Pourquoi vouloir nous emmener à  l’abattoir. Nous ne le méritons pas! C’est le système qu’il faut remettre en cause, sans oublier le comportement irresponsable des enseignants qui, à  tout bout de champ déclenchent des périodes de grève. Aujourd’hui il est temps que gouvernants, étudiants et enseignants accordent leurs violons et s’assument. Fanta Maà¯ga, étudiante en bilingue (Anglais, Allemand): Je crois qu’il est temps résister face à  certaines situations dans le milieu universitaire. Nous avons pendant longtemps été traités comme le dindon de la farce dans cet établissement. Il est temps de sortir nos muscles pour que les choses ne restent pas telles, étant entendu que nous avons notre partition à  jouer en tant que premiers acteurs.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut