Santé › Conseils santé

Le miel, un médicament délicieux !

Bzzzzzzzzzzzzz ! Les abeilles sont de vraies petites bûcheuses, elles ne s’arrêtent jamais (ou presque) et servent toutes aveuglément leur reine. Organisées, travailleuses, elles ne chôment pas… pour notre plus grand plaisir. Il faut savoir que nos amies les abeilles produisent une multitude de produits : gelée royale, propolis, pollen. Les usages de ces produits sont multiples et plus bienfaisants les uns que les autres pour le corps humain. Il est d’usage d’agrémenter une bonne tisane d’une cuillère à  soupe de miel pour soigner un vilain rhume. Loin d’être un reliquat de coutumes désuètes, ce geste est au contraire plein de bon sens ! En effet, il semblerait que le miel diminue l’adhérence des bactéries, les empêchant ainsi de se fixer et de proliférer. Ainsi, le miel aide à  atténuer les maux de gorge et, dans le cas de toux sèches, à  fluidifier le mucus. A noter également l’intérêt du pollen dans le traitement du rhume. Et oui, cela peut sembler paradoxal mais, finalement, cela revient simplement à  traiter le mal par le mal, le principe même de l’homéopathie. Enfin, il faut bien retenir que si le miel peut être un véritable plus dans le traitement du rhume, il ne suffit pas en soi car il ne s’attaque pas aux causes du problème. Si vos symptômes persistent, le mieux est d’aller consulter un médecin qui saura vous prescrire le traitement adéquat. Anti-tout…ou presque ! En plus de fournir de l’énergie, de lutter les bactéries et d’adoucir les maux de gorge, le miel agit également sur la sphère digestive ! Il possède des propriétés diurétiques, laxatives et aide à  lutter contre les constipations passagères. Il serait également efficace contre les infections de l’estomac et de l’intestin. Quant au pollen, il serait efficace dans le traitement des colites et des constipations également. D’ailleurs, la possibilité de prévenir et de traiter certaines affections gastro-intestinales mineures comme une inflammation ou un ulcère gastrique par une administration orale de miel n’est pas exclue. Avant l’apparition des antibiotiques, le miel était souvent utilisé dans le monde médical. Il était par exemple employé comme agent antiseptique pour la guérison des infections et pour soigner en douceur verrues, boutons d’infections et furoncles. Durant la Première et la Seconde guerre mondiale, il était utilisé pour accélérer la cicatrisation des plaies des soldats. Néanmoins, précisons que, pour l’instant, aucune étude scientifique ne s’est penchée sur l’effet antibactérien du miel. Il a également largement été utilisé en tant que cicatrisant et, enfin, comme produit de beauté chez les Romaines et les Grecques qui prenaient des bains au lait et au miel pour tonifier leur visage. A vos pots… En plus d’être bon pour la santé, le miel est bon tout court ! Avec un yaourt, ou juste sur une tranche de pain frais, il se savoure de plusieurs façons et plaà®t à  tous. Par contre, avec son fort taux de glucose, le miel a un pouvoir hyperglycémiant important, les diabétiques doivent donc limiter leur consommation et demandez un avis médical. On en trouve partout et à  des prix très abordables alors, Aucune raison d’hésiter, plongez goulument dans un pot de miel et profitez de tous ses bienfaits

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut