Société › Actualités Société

Société : Réseau PAO vole au secours des enfants déplacés

Au secours des enfants migrants Ils sont nombreux les enfants qui vivent isolés, loin de leurs pays, de leurs familles et sont dans des conditions très déplorables. La fondation Suisse du Service Social International (SSI) et l’institut International des droits de l’enfant(IDE) ont pris l’initiative de réunir à  deux reprises 10 pays d’Afrique de l’Ouest, afin de mieux comprendre ces phénomènes et d’y apporter une réponse. Pour le directeur national de la protection de l’enfance, l’Afrique de l’ouest est l’une des régions du continent o๠la mobilité des personnes est très importante. Un nombre substantiel d’entre elles sont des mineurs se retrouvant dans des situations de vulnérabilité dans leur propre pays ou dans les pays de voisins, sans possibilité de rentrer chez eux. Pour tenter d’apporter une solution à  ce problème, la fondation Suisse développe depuis plusieurs années un réseau en Afrique de l’Ouest permettant de lutter contre les phénomènes de migration précoce et à  risque, de trafic, de traite et d’exploitation, des jeunes. l’activité principale de ce réseau est la prise en charge de l’enfant, la recherche et l’évaluation, sociale et économique de sa famille ainsi que sa réintégration soutenue par un projet individuel et qui est suivie durant deux ans minimum. Leurs droits élémentaires sont bafoués Pour la ministre du logement des affaires foncières et de l’urbanisme, représentant de la ministre de la promotion femme, de l’enfant et de la famille, le Mali, comme la plupart des pays membres du PAO, a une tradition migratoire depuis plusieurs siècles. De tous temps, les populations voyagent au-delà  des frontières. « Cependant ces derniers temps, il nous a été malheureusement, donné de constater que les populations qui migrent sont le plus souvent composées essentiellement des jeunes et d’enfant, futures forces vives de nos pays » évoque –t-elle. En tant que mère, la ministre a déploré que chaque année, des centaines d’enfants sont transportés clandestinement au-delà  des frontières et mis dans des systèmes qui les transforment en valeurs marchandes. « Leur survie et leur développement sont menacées. Ils sont privés de leurs droits à  l’éducation, à  la santé, à  évoluer au sein d’une famille, et à  la protection contre l’exploitation et les abus. Leur condition préoccupe de plus en plus les gouvernements, les institutions internationales, les ONG et les medias » poursuit -elle. La prise de conscience du phénomène international multiforme se précise davantage. Toutefois l’application de ces normes requiert une juste compréhension du problème et un engagement total pour l’éliminer.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut