Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

Da Monzon : la conquête de « Samagnana Bassi »

Une œuvre grandeur nature Les amateurs du 7ème art ont pris d’assaut la salle de spectacle du Blonba. Il est 21:30mn. A l’extérieur, les gens continuer d’arriver. Pourtant, c’est dans une salle déjà  archi-comble que nous entrons. Tous sont venus savourer l’œuvre grandeur nature réalisée sur le royaume Bambara de Ségou, précisément la conquête de Samagnana par le roi Da Monzon. Un film aux accents mystérieux qui retrace toute l’histoire de la conquête de Samagnana par le roi Da Monzon Diarra. C’’est très concentrée et silencieuse que l’assistance a suivi ce film d’une heure trente minutes. Ce film, typiquement malien, de Sidi Diabaté, s’enracine dans la riche tradition de Ségou. Le film fait toute la description de la bataille que Ségou a déclenchée contre son redoutable voisin « Samagnana ». Nyalé, Eve de Ségou Tout est partie du défi lancé par le roi de cette localité, Bassi, au le roi Da Monzon de Ségou. Ce dernier fut investi roi par ses frères, tous fils du vieux Monzon Diarra décédé. Pour laver l’affront du roi Bassi, le roi Da et ses conseillers ont décidé d’envoyer la plus belle femme du village afin que celle-ci aille dérober les secrets du sorcier de Samagnana. En effet, il s’agissait pour Ségou de rompre les protections occultes du roi. Il fallait pour ce faire obtenir la première tartine, les cheveux, et le pantalon du roi Bassi. Et qui de mieux qu’une femme pouvait arriver à  ses fins dans une situation pareille ? Accompagnée par quelques « Tondjon » (des soldats de la garde), Nyalé s’est rendu à  Samagnana. A peine arrivée, la charmante demoiselle fut accueillie par le Bassi qui n’avait pas pu résister à  son angélique charme. Il l’introduit bien entendu chez lui, dans la chambre royale. Nyalé ne se fit pas prier pour subtiliser les éléments pour lesquels elle avait fait un si périlleux voyage. Une fois son forfait accompli, elle attendit la nuit, et profitant du sommeil profond du roi Bassi elle prit la fuite et rentra chez elle, toujours accompagnée des « Tondjons ». Da Monzon pu ainsi déclarer la guerre à  Samagnana dont le souverain avait perdu tous ses pouvoirs à  cause de son amour pour Nyalé. C’’est ainsi que Ségou annexa ce village dont la résistance constituait une véritable épine dans ses pieds. Ovations de l’assistance « Jamais un film malien n’avait autant impressionné le public », indiqué un spectateur. l’enthousiasme du public était à  la hauteur de la qualité de ce film qui tranche tant par la rigueur du texte que le professionnalisme des acteurs. A la fin de la projection, C’’est un public ravi qui a manifesté sa satisfaction par de vives ovations dans la salle. Une nouvelle preuve, si besoin en était, du talent du cinéaste Sidi Diabaté. En plus des nombreux invités, Blonba a accueilli des hôtes de marques dont le Ministre des affaires étrangères Moctar Ouane et d’autres personnalités du monde de la culture et du cinéma.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut