Société › Environnement

Assainissement de la ville de Bamako : le financement en bonne voie

Des échanges fructueux Première étape des contacts avec les bailleurs de fonds, Paris. Dans la capitale française, le ministre Sangaré a rencontré les responsables de l’Agence française de développement (AFD). Il s’est ensuite rendu à  Tunis pour discuter avec les dirigeants de la Banque africaine de développement (BAD). Avant de faire le voyage de Lomé pour rencontrer la Banque ouest africaine de développement (BOAD) et la Banque islamique pour le développement et le commerce (BIDC). Les contacts avec ces différentes institutions de financement ont été fructueux. Les partenaires financiers se sont engagés à  soutenir financièrement le projet du Schéma directeur d’assainissement du District de Bamako. Toutes les institutions financières rencontrées ont confirmé leur participation à  la table ronde des bailleurs de fonds que notre pays compte organiser pour le financement du Schéma directeur d’assainissement du District de Bamako. Plus spécifiquement, la BAD et l’AFD ont promis leur assistance technique dans l’organisation de la table ronde des bailleurs de fonds. l’AFD s’est engagée à  travailler étroitement avec le ministre de l’Environnement et de l’Assainissement pour la conception finale du Projet d’assainissement des communes II et V, actuellement en cours de préparation au niveau de l’institution financière et technique française. Ce projet sera arrimé au Schéma directeur d’assainissement du District de Bamako. La BAD de son côté a accepté d’être le chef de file des bailleurs de fonds dans la préparation et la tenue de la table ronde sur le financement du Schéma directeur d’assainissement de Bamako. l’institution financière africaine a promis aussi de participer au financement d’autres projets comme la Gestion durable des ressources naturelles, la protection des berges, la lutte contre l’ensablement. La BAD poursuivra également son assistance au secteur eau potable et assainissement. Elle s’est engagée à  contribuer au renforcement des capacités des principaux acteurs africains (ministres, négociateurs, points focaux) chargés des questions de changements climatiques. 200 milliards de budget Rappelons que le Schéma directeur d’assainissement du District de Bamako est un document stratégique de mise en œuvre de la Politique nationale d’assainissement adoptée le 14 janvier 2009 en conseil des ministres. Le schéma directeur d’assainissement prend en charge deux des problématiques majeures de la Politique nationale d’assainissement à  savoir : la gestion des « déchets liquides » et la gestion des « eaux pluviales ». Il a fait l’objet de toutes les validations techniques prévues dans les termes de référence de l’étude et conformément à  la procédure nationale de validation technique des documents de stratégie. l’étude du Schéma directeur d’assainissement du District de Bamako a été rendue possible grâce à  un appui financier de la Banque africaine de développement. Réalisé en juin 2009, le Schéma directeur d’assainissement de la ville de Bamako prévoyait une tranche une tranche prioritaire pour 2010 et une deuxième tranche (extension) pour l’horizon 2017. Le coût global de la tranche prioritaire a été chiffré à  200 milliards de Fcfa. Elle porte à  la fois sur l’assainissement et l’épuration des eaux usées ainsi que le drainage des eaux pluviales. Elle est établie sur la base d’un objectif d’atteindre un taux de branchement de 35% de la population du District de Bamako à  un réseau conventionnel (le tout à  l’égout). Cet objectif s’intègre dans l’objectif global d’atteindre au moins un taux de 50% en 2017. Des concertations seront engagées dans les prochains jours avec le ministère de l’Energie et de l’Eau en vue de la tenue conjointe d’une table ronde du Projet d’adduction d’eau potable de Kabala et du Schéma directeur d’assainissement de la ville de Bamako. Une autre mission de prise de contact est prévue avant la mi-janvier 2011 pour la sensibilisation des bailleurs de fonds comme ORIO (Pays Bas), la BADEA et la BID.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut