Culture › Musique

Case Sanga 3 : Une étoile venue de la Guinée

La Guinée affirme sa suprématie Après trois mois de joie, de pression, de fête, de peur, de pleurs et de rire…Et après le Mali et le Burkina Faso, le trophée de l’émission de téléréalité Case Sanga a pris le chemin de la Guinée Conakry. Et C’’est la jeune et dynamique Diamounou Condé, âgée d’une vingtaine d’années, qui offre la victoire à  son pays. Elle a réussi à  convaincre non seulement le public, mais aussi et surtout, les membres du jury composé de professionnels des arts et de la musique. Ils étaient neuf (9) candidats au départ, venus de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Niger, de la Guinée Conakry, du Sénégal, du Togo, du Bénin, de la France et du Mali. Les éliminations hebdomadaires ont tenu en haleine le public et les fans des différents candidats. Le vote du public représentait 60% des points contre 40% pour le jury. Cette répartition de pourcentage a d’ailleurs été vivement critiqué par beaucoup de spectateurs et téléspectateurs qui estiment que C’’est plus tôt le jury qui devrait avoir le dernier mot, puisqu’étant les mieux habilités pour juger de la performance des candidats. Cependant, rien de tout cela n’a entaché la qualité de l’émission. Il faut surtout reconnaitre la qualité et le haut niveau des candidats de cette 3ème édition. Rappelons que la finale s’est tenue dans la salle Bazoumana Sissoko du palais de la culture Amadou Hampaté Bah de Bamako. Il y avait plus de 4000 à  4500 spectateurs pour une salle de 3000 places. Beaucoup étaient donc obligés de rester debout ou de suivre le spectacle de l’extérieur de la salle. Ce dernier show a opposé le sénégalais Demba Guiteye à  la guinéenne Diamounou Condé. Cette dernière a depuis sa première prestation au début de l’émission en septembre conquis le public. Son charisme, sa spontanéité, l’occupation scénique et sa capacité à  emballer le public, ont certainement contribué à  sa victoire. Il faudrait également noter le timbre de sa voix qui cadrait parfaitement avec l’ensemble instrumental de la case qui l’accompagnait. Deux candidats méritants Les deux candidats ont interprétés la chanson culte ‘je t’aime’ de Salif Keita. Le morceau parle d’amour pas seulement entre deux êtres ; il appelle à  se donner la main, à  l’amour envers son prochain, entre les uns et les autres sans distinction de race, de religion, d’ethnie…l’interprétation fut une véritable réussite, tenant en haleine un public conquis pendant près de 5 mn. Le public en redemandait et a même souhaité qu’ils reprennent la chanson, mais faute de temps nécessaire, il ne verra pas sa requête satisfaite. Chacun des deux candidats a ensuite livré deux morceaux dont, un de son répertoire personnel et un autre au choix. Diamounou a repris le morceau ‘Famou’ du guinéen Sékouba Bambino Diabaté. C’’est d’ailleurs ce même morceau qui l’a propulsée en première place lors de la première demi-finale face à  la malienne Fatoumata Diarra dite Massa. Demba Guiteye a, quant à  lui, puisé dans le répertoire musical sénégalais. Il a interprété une chanson datant du début des années 1900 que les femmes casamançaises chataient pour encourager leurs hommes au combat. Très belle reprise d’ailleurs qui séduit tout le monde. Il faut dire que C’’était le « chouchou des filles ». Mais au finish, C’’est Diamounou Condé qui s’offre la première place du podium. Elle remporte ainsi somme de trois millions francs CFA. Demba Guiteye rentre chez lui avec deux millions de francs CFA. Sans compter les 20 000F perçus par les candidats après chaque prestation et les tenues offertes chaque semaine.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut