Idées › Éditos

Côte d’Ivoire : Où est donc passée Simone Gbagbo ?

Simone Gbagbo est-elle à  Abidjan o๠a t-elle pris la poudre d’escampette avec une partie des avoirs nationaux ? « On reste prudent sur cette info et on préfère rester au conditionnel », informe un reporter togolais envoyé à  Abidjan, au moment fort des affrontements entre militants du RHDP et patriotes à  la mi-décembre. Ou se trouve donc Simone Gbagbo, qui à  vrai dire, n’a beaucoup été vue ou officiellement entendue, depuis le début du bras de fer entre son époux, président autoproclamé à  vie et Alassane Ouattara, président élu, de l’assiégée « République hôtelière du Golf ». Au lendemain des résultats du second tour de la présidentielle ivoirienne, Mme Gbagbo n°2, puisqu’il y’en une deuxième, mais plus discrète que sa coépouse, a certainement entendu la 1ère affirmer que si son époux lâchait le pouvoir, C’’est qu’il n’avait pas de « couilles ». On y croit volontiers quant on connait le franc-parler et la détermination de celle qu’on accuse de tous les maux, instigatrice dénoncée des fameux « escadrons de la mort », alors que leur spectre plane à  nouveau sur Abidjan, avec son lot de cadavres et de dommages collatéraux. Si Simone Gbagbo intéresse, C’’est qu’elle est atypique. Depuis 40 ans aux côté de Laurent Gbagbo, elle a vécu toutes les luttes avec lui, supporté son exil à  l‘étranger, et radicalisé son discours quant il s’est agi du coup d’état de 2002. Historienne de formation, auteur d’un adagio littéraire à  son mari, Simone s’est aussi forgée une image de croyante chrétienne qui contribue à  fidéliser davantage ses vassaux. On la surnomme même «Â Maman » à  Abidjan, ultime marque de respect, alors que d’autres voient en elle, un démon au visage dur et à  l’aura affirmée. Soit, Simone Gbagbo dont on connaà®t l’influence, encourage t’elle son mari à  rester au pouvoir? Pourquoi s’accroche t’elle autant à  ce pouvoir ? Un observateur explique : « Il y a bien sûr les zones d’ombres, de touc ceux qui s’ils quittaient le pouvoir, auraient des comptes à  rendre à  la communauté internationale, mais par ailleurs, Laurent et Simone Gbagbo, mènent une guerre d’idées et de longue date à  la suprématie occidentale, tout en s’auréolant d’une mission presque christique pour le bien de la Côte d‘Ivoire et des Ivoiriens ». l’argument est discutable et dans une interview à  l’hebdomadaire Jeune Afrique, Laurent Gbagbo déclarait péremptoire qu’il détenait les clés du bonheur des Ivoiriens dans ses mains. C’’était avant les résultats du second tour. On se trouve désormais dans cette guerre idéologique et croisade des époux Gbagbo contre l’ancienne puissance colonisatrice et quitte à  y laisser des cadavres jonchant les rues, il faudra aller au bout du dogme…jusqu’à  la mort ? Quant à  Simone, elle n’est pas du genre à  fuir et cette rumeur n’a pas encore trouvé son fonds. , déclare notre confrère togolais, mais qu’irait-elle y faire alors que son époux dispose encore de la présidence, de la télévision, de l’armée et que leur militants cherchent toujours à  percer le système de sécurité des Nations-Unies pour démanteler la République du Golfe, o๠Alassane Ouattara dirige avec frustration, un conseil des ministres sous une tente. l’absence supposée de Simone, reste une rumeur et au sommet, personne ne veut l’enfler. On se plaà®t même à  railler toute ingérence extérieure. Quant au gel des avoirs Ivoiriens, le porte-parole de Gbagbo, Mr Yéré, affirmait sur une chaà®ne européenne : « Que voulez-vous geler ? Mr Gbagbo n’a ni biens, ni maisons, ni comptes à  l’étranger ». ??? Reste que son avion présidentiel en révision en Europe a été bloqué par les autorités françaises. Alors Simone aurait-elle pris un billet classe économique pour fuir le pays ? O๠se serait-elle discrètement évadée par la route de San Pedro ? A suivre…

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut