Société › Environnement

Parc zoologique: Aucune visite jusqu’en 2012!

Le parc zoologique national a été fermé la semaine dernière. Et cela, jusqu’en février 2012. La raison officielle avancée par l’administration du Parc, pour justifier la fermeture du parc, C’’est le démarrage de nouveaux aménagements qui devraient permettre de mieux répondre aux attentes des usagers. Mais, en réalité, dans le parc, il n’y avait presque plus d’animaux. En effet, force est de constater que depuis plusieurs mois déjà , le parc zoologique de Bamako n’avait presque plus de pensionnaires. Les animaux ont été décimés par la faim, ou les maladies liées au manque de soin et au non entretien des lieux. Pourtant, une vaste opération de repeuplement a été lancée en 2009 par les responsables du parc qui s’est manifestée par l’arrivée de quelques bêtes…et depuis, plus rien. Pourtant, un montant s’élevant à  57 000 000 de Fcfa aurait été décaissé pour la cause. Il devait permettre d’importer du Burkina Faso des hippopotames et autres « cob défassa ». D’autres bêtes devaient les rejoindre tels que des bubales, des buffles, des coqs « redunca ». L’arrivée des éléphants, des hippopotames étaient aussi à  l’ordre du jour. Hélas, ormis quelques petits mammifères (panthères, hyènes…), rien. A présent, la question qui demeure posée est de savoir o๠sont passées les sommes débloqués pour ce projet? Car, au vu de ce qui a été réalisé, on est en droit de se dire que seule une infime partie a servi à  approvisionner le parc en animaux domestiques (chèvres, moutons, bœufs, ânes, chameaux…) pour remplacer la population décimée. Plongé dans une crise financière sans précédent et dépourvu d’animaux, le parc ne pouvait que fermer ses portes, à  en croire des sources dignes de foi. Les travaux d’aménagements viennent donc fournir un alibi à  la direction du parc, lui permettant ainsi de voiler les insuffisances. Ces mêmes sources nous révèlent qu’il était certes prévu d’aménager le parc, mais à  aller jusqu’à  le fermer pendant toute une année est autre chose. En d’autres termes, les travaux dont il est question pourraient être entrepris en même temps que les visites qui s’effectueraient alors selon un programme bien établi. Ce qui permettrait non seulement au parc de continuer à  gagner de l’argent, mais aussi de montrer progressivement le nouveau visage du zoo. Plus grave, la population n’a pas été informée de cette fermeture brusque du zoo par les administrateurs.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut