Société › Actualités Société

Les médias au front contre la malnutrition

Depuis le 14 février, une caravane médiatique sur la nutrition, organisée par l’UNICEF a démarré pour faire connaitre aux journalistes les réalités de la malnutrition au Mali. La caravane médiatique sur la nutrition et les ateliers de formation des journalistes nationaux et acteurs de développement locaux se dérouleront du 14février au 09 mars 2011. Elle a pour thème « tous ensemble pour une bonne nutrition et un développement durable ». Réunissant plus de 100 professionnels de la presse radio, télé et écrite, tant nationaux qu’internationaux , et des acteurs de développement, cette caravane a pour objectif de les amener à  être mieux en mesure de communiquer sur les problèmes de malnutrition, leurs conséquences sur le développement, les bonnes pratiques et interventions efficaces qui permettent de réduire leur taux. Le premier groupe a quitté Bamako ce mercredi pour Koulikoro précisément dans le village de Massala et se rendra également à  Kati. Jeudi 17 février, un autre groupe se dirigera vers Fana sur la route de Ségou. Il est prévu de se rendre au mois de mars à  Sikasso, Koutiala, Mopti, Douenza, Gao. Toutes ses localités seront sillonnées par les caravaniers qui pourront se rendre compte de ce qui se passe sur le terrain en matière de lutte contre la malnutrition. Une occasion pour eux de relever les problèmes liés à  la malnutrition des enfants, des femmes enceintes au Mali et les actions mises en place pour lutter contre le mal. Au Mali près d’un million d’enfants souffrent de malnutrition Auparavant, un atelier de formation deux jours s’est tenu à  la Maison de la presse de Bamako et a regroupé les journalistes du premier groupe et les acteurs de développement . Les différents panels sont animés par les experts en communication et en nutrition de l’UNICEF et de la Division Nutrition de la Direction Nationale de la Santé, ainsi que par des personnes ressources de la presse nationale et internationale. Ils concernent la problématique de la malnutrition et ses conséquences, le rôle et la responsabilité des ménages et des médias dans l’atteinte de la bonne santé des nourrissons et des enfants, la croissance économique et la nutrition, le code de déontologie et droit à  l’image , communication pour le développement et la prévention et la prise en charge de la malnutrition des enfants etc. Au cours de cette formation, il est ressorti que l’enjeu est de taille. Au Mali, rappelons-le, près d’un million d’enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique, soit près de deux enfants sur cinq. Pour ce qui est de l’insuffisance pondérale (faible poids/taille par rapport à  l’âge), ce sont 800 000 petits maliens de plus qui sont frappés. Les Maliennes sont 7 sur 10, soit 67%, à  être anémiées, contre 81%, soit 4 sur 5, pour les enfants de moins de 5 ans. Ce qui fera dire à  Ismaà«l Maiga, spécialiste de la Communication à  l’UNICEF, lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier, qu’il s’agit « d’engager les femmes et les hommes des médias à  une contribution significative dans la lutte contre la malnutrition, par une communication en vue d’un changement de comportement et d’un changement social ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut