Idées › Éditos

Paroles de Grin : « 42 ans au pouvoir, c’est trop ! »

Le lent envol de Moussa Mara Le revoilà  dans l‘arène, le fringant maire, élu, puis déchu, puis réhabilité, de la commune IV du district de Bamako après des Communales passionnantes en 2009 et des Partielles acharnées en 2011. Aperçu au Forum de Bamako, on le sent plus posé, moins «Â rameneur », mais dirigé dans ses ambitions politiques, celle de développer la commune IV. Et toc ! Quand il hurlait haut et fort vouloir être président en 2012, les autres loups de la plèbe politique, eurent raison de sa fougue trop tôt affichée. Désormais, ayant appris la leçon, et commis un dernier essai sur «l’Etat au Mali »Â , il tend la main à  ses frères. Alliances, coalitions, désamour, trahison, la politique est un jeu passionnant, et Mara, semble désormais l’avoir intégré. Attentions aux obstacles ! Be my valentine ! Il paraà®t que deux colombes dans l’histoire s’unirent et s’aimèrent symbolisant cette fête devenue commerciale à  souhait. Mais la veille au soir de la St Valentin, le nouveau Parc National du Mali, au pied de la colline de Koulouba, bruissait de murmures tendres, de jeunes adolescents enlacés au crépuscule, de couples en goguettes sous les arbres, de jolis damoiselles en basin, à  la recherche d’un mari, la démarche timide et l’on pouvait aussi y apercevoir quelques impudiques, âgées d’à  peine 14 ou 15 ans arborer, des robes sexy, décolletés plongeants et perchées sur de hauts talons, plus loin, d’autres demoiselles du même âge, couvertes de la tête au pied, en longue robe noire se regroupaient pour pique-niquer. Il faut bien de tout pour faire un monde ! Mais au fait, d’o๠vient l’intérêt des Maliens pour le 14 février ? Forum de Bamako, exit le Salam Cette année, le célèbre Forum de Bamako ne se tient plus à  l’hôtel Salam Azalai, mais au pôle universitaire Hampaté Ba, o๠les étudiants de l’IHEM ( l’institut des Hautes Etudes en Management ), dirigé par le pimpant mais tellement sympathique Abdullah Coulibaly, ont pris leurs quartiers. La motivation du Vice président, elle n’a d’égale que son humour. Avec Madame, du Patronat, à  ses côtés, le Forum de Bamako fait aussi la part belle aux femmes opératrices économiques, au terme d’un atelier de 2 jours. Renforcer leurs capacités, tel était leur leitmotiv. Mais malgré le bourdonnement autour de la notion d’entreprenariat Africain, on regrette un peu, l’ambiance feutrée, du Salam, le côté « On ne sait jamais sur qui on va tomber » et l’immense buzz médiatique, qu’y créait les journalistes du monde entier. Ou sont-ils passés cette année ? O๠suis-je has been ? La Lybie de Kadafi se révolte 42 ans au pouvoir, C’’est trop ! Que les dinosaures du pouvoir en Afrique comptent leurs cheveux blancs. Leur temps est millimétré. Après Ben Ali, plongé dans le Coma, Moubarak réfugié à  Charm El Cheikh, C’’est désormais Kaddafi, le roi des rois d’Afriques, dont le trône vacille telle une fleur sauvage dans le désert de Libye. Mais le guide a ses partisans. Les pro-Kaddafi manifestent aussi à  Tripoli. Et qu’on l’apprécie ou pas, il ne va pas être aisé de dégommer le vieux lion de la Jamahiriya, qui se croit porteur d’une destinée toute particulière : gouverner un jour les Etats Unis d’Afrique ! Tandis que ses pétrodollars continueront de pleuvoir sur ses homologues tout dévoués. Wait and see… Grammy, Grammy love ! Incontestés, ils règnent sur la planète musicale et brillent sur la scène internationale. Oui, les Grammy Awards, ont bel et bien récompensé, l’immense talent de notre chère diva du Wassoulou, de même que l’homme dont les doigts magiques caressent la Kora avec art. Toumani Diabaté, Oumou Sangaré et Feu Ali Farka Touré, une fois de plus, ont fait la fierté du Mali. On se réjouit de ces distinctions planétaires, qui font du bien à  la réputation du Mali, et on oublie, les écrits injustes de certains journaleux, sur nos artistes. Dans le seul but de les descendre en flammes. Oui, le consensus national est possible. Bravo aux artistes !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut