Société › Actualités Société

Eau et assainissement, le CREPA aux côtés des plus vulnérables

Les 2036 élèves de l’école fondamentale du Point G ont reçu un invité de marque ce 18 mars. Idrissa Doucouré, tout nouveau DG du CREPA en fonction depuis décembre 2010 est venu toucher du doigt les infrastructures réalisées dans leur établissement. Il était accompagné d’une forte délégation du Bureau Mali dirigé par Mr Youssouf Cissé, le Directeur résident. Il faut rappeler que le CREPA est une organisation inter-Etats qui regroupe 17 pays avec pour siège Ouagadougou au Burkina Faso. Créée il y a vingt-deux ans, elle a pour mission d’appuyer les populations défavorisées et vulnérables pour l’accès durable aux services d’hygiène, d’assainissement et d’eau potable par le développement et la promotion de solutions adaptées. C’’est dans le cadre de cette mission que le bureau du CREPA au Mali a doté le groupe scolaire du Point G de latrines et d’installation pour le lavage des mains, afin d’offrir aux élèves de meilleures conditions d’étude. Selon le Directeur Coordinateur de l’établissement, M. Makamba, l’intervention du CREPA dans l’école a permis d’améliorer sensiblement la situation. Un bloc de latrines a ainsi été construit dont certaines sont destinées à  l’usage exclusif des tout-petits, ce qui permet d’assurer leur sécurité. l’innovation apportée consiste en l’installation de points de lavages des mains. l’école ne dispose en effet que d’une seule bouche de robinet ce qui complique l’accès à  une eau propre pour les enfants. Les mini-citernes munies de robinet permettent à  un grand nombre d’enfants de se laver les mains après être sortis des toilettes, même en cas de coupures d’eau, ce qui arrive fréquemment. Les enfants, relais pour les bonnes pratiques Les élèves se sont montrés très concernés par la question de l’hygiène dans leur établissement. Ils ont présenté un sketch qui prouve qu’ils comprennent bien les enjeux d’une cadre de vie sain et de bonnes pratiques d’hygiène pour leur santé. C’’est ce qui a le plus touché le Dg du CREPA qui dans son intervention a rappelé que son institution vise particulièrement les enfants car ils sont l’avenir. Selon lui, investir pour les éduquer et les protéger des maladies qui entravent leur développement est un investissement rentable. «Il nous faut des enfants en bonne santé, car ce sont les décideurs de demain. A travers ces enfants, nos messages en faveur des bonnes pratiques d’hygiène iront au-delà  de l’école. Ils vont porter ces messages dans leur famille, dans leurs communauté et ce n’est qu’ainsi, avec les changements de comportement, que nous irons vers le développement d’une Afrique prospère ». Il faut noter que les différentes installations réalisées dans cet établissements et au profit d’autres bénéficiaires dans le cadre des actions du CREPA, ont été mises en œuvre par l’ONU-Habitat dont le représentant a tenu à  saluer l’engagement du bureau du Mali qui ne ménage pas ses efforts pour vulgariser l’accès à  l’eau potable et à  l’assainissement. Il a signalé qu’outre l’école du Point G, celles de Niamakoro, de Sotuba et de Koulouba ont pu bénéficier du même type d’équipements. Le Directeur Idrissa Doucouré a profité de cette occasion pour annoncer que son institution prend de l’envergue. De 17 pays, le CREPA va désormais couvrir l’ensemble du continent africain, soit 53 pays. Ce qui correspond à  quelque 50 millions de bénéficiaires dont 20 millions seront des enfants.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut