Politique › Politique Nationale

Remaniement : Qui pour succéder à Modibo Sidibé ?

Deux noms reviennent sur toutes les lèvres depuis l’annonce de la démission du gouvernement de Modibo Sidibé. D’abord Django Sissoko, Secrétaire Général à  la présidence depuis Septembre 2007. Discret, affable, Django Sissoko est réputé être un grand travailleur avec une riche et longue expérience dans l’administration malienne. Vétéran de la politique, cela fait plus de vingt ans qu’il sert dans les rouages de l‘état du régime de Moussa Traoré, à  celui d’Alpha Oumar Konaré et enfin d’ATT. Fin connaisseur des arcanes de l’administration malienne, les observateurs estiment qu’il est le candidat le mieux indiqué pour succéder à  Modibé Sidibé. s’il est nommé, ce serait une belle fin de carrière pour celui qui peut se targuer d’avoir servi presque tous les présidents depuis l’indépendance, sauf Modibo Keita ! Mais son passé de secrétaire général de la présidence sous Moussa Traoré n’est-il pas un handicap pour qui doit conduire un gouvernement qui comporterait les acteurs du mouvement démocratique de 1991? l’autre premier ministrable serait Habib Ouane, fonctionnaire international des Nations-Unies. De retour sur Bamako depuis quelques semaines, il a été reçu en audience à  Koulouba, dans le cadre des concertations qu’ATT entreprend depuis l’annonce du limogeage du Gouvernement de Modibé Sidibé. Directeur de la division pour l’Afrique des pays les moins avancés et des programmes spéciaux de la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED), Habib Ouane, est pressenti depuis plusieurs mois comme l’éventuel successeur de Modibo Sidibé. Docteur en Economie, ses compétences sont louées dans les cercles internationaux. Cela dit, cet homme d’une très grande efficacité, indépendant des cénacles politiques et interlocuteur apprécié des médias internationaux comme RFI ou France 24, connait très peu le Mali d’aujourd’hui, pour en avoir été éloigné pendant de longues années. Si ATT le nomme premier ministre, il aura fort à  faire dans une administration secouée par de nombreux problèmes sociaux, mais ses qualités de technocrate pourraient aussi l’aider à  entrevoir des sorties possibles de crise et pallier aux échecs du gouvernement de Modibo Sidibé. Une femme ou un Outsider à  la Primature ? Pour les autres potentiels premiers ministrables, le nom de l’actuelle Secrétaire Général du Gouvernement Mme Diakité Fatoumata Ndiaye, est revenu. Appréciée du chef de l’état, l’ancienne Médiatrice de la République du Mali aurait déclaré que le poste ne l‘intéressait pas, selon une source proche de Koulouba. La dame a pourtant du mérite. Louée pour ses compétences et sa connaissance de l’appareil étatique, discrète aussi, on la compare beaucoup à  Modibé Sidibé. Elle a tour à  tour été, Commissaire à  la promotion des femmes, ministre de la Santé et du Développement social, puis Médiateur de la République et Secrétaire générale du gouvernement depuis le 29 avril 2009. Par ailleurs, le nom de Tiébilé Dramé, président du Parena, est également cité, même si beaucoup pensent que en tant que candidat potentiel à  la présidentielle, il ne serait que simple ministre. Quant à  Ahmed Sow, ancien ministre de l’énergie et de l’eau, il régulièrement cité pour la primature, mais aurait pris du recul par rapport au champs politique pour se consacrer davantage au développement de l’entreprise qu’il dirige, AMIC Invest. Au final, C’’est bien ATT qui a toutes les cartes en mains et vu la manière dont il a annoncé au gouvernement son limogeage, il pourrait bien nommer un outsider à  la Primature. Et réaliser un nouveau coup de théâtre… politique !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut