Idées › Éditos

Edito : Petit conseil de famille à Koulouba !

Neutralité ! C’’était le maà®tre mot de ce premier conseil des ministres tenu un samedi matin, à  Koulouba, au palais présidentiel. Un conseil, il faut le dire, exceptionnel, car ouvert à  la Presse et pour favoriser le contact entre ministres « restants » et entrants, ces derniers fiers de cette Première. «Â C’’est un jour spécial et je suis curieux de découvrir ce qui se passe au cours d’un Conseil de ministre », lançait enthousiaste, David Sagara, ministre délégué auprès des Collectivités territoriales. Plus calme, et serein, Soumeylou Boubèye Maiga, lançait un rire courtois aux journalistes, et Mme Konaré Mariam Kalapo, nouvelle ministre de la promotion de la femme, rappelait au combien, ce conseil avait une valeur historique, en ce sens qu’il était dirigé par une femme ! D’autres comme Salikou Sanogo, reconduit à  l’Education de base, remerciaient d’être encore là , pour relever les défis immenses d’un secteur de l’éducation en perte de vitesse. Mais le seul maà®tre à  bord reste ATT, qui réunit ou sépare les uns et les autres. Clair et concis, il a donc invité ses nouveaux ministres à  observer la neutralité en politique : « J’ai constitué ce gouvernement de sorte qu’aucun membre n’ait une prétention élective en 2012. Si celui d’entre vous ambitionne de se porter candidat pour la présidentielle de 2012, qu’il le dise tout de suite et il quitte le gouvernement. Car J’ai tenu à  bâtir un gouvernement de mission pour gérer les affaires de l’Etat jusqu’ en juin 2012 »; Voilà  qui est dit ! On observera ensuite les visages attentifs de ces ministres, qui avaient l‘air d‘écoliers pour une nouvelle rentrée scolaire, acquiescer. Alors, messieurs les ministres, la fonction est noble, la tâche difficile dans un contexte présidentiel, qui promet d’être de plus en plus agité. Car déjà  les partis politiques battent campagnes, les congrès de lancement, se multiplient et surtout, les clubs de soutien aux candidats éventuels voient le jour. Mais pour l’heure, il faut se mettre au boulot Mme le Premier Ministre. Conduire cette équipe de transition, à  bon port. Le temps presse. Une lettre de mission vous sera donc confiée par le président et énumérera l’aboutissement des réformes institutionnelles en cours d’élaboration, l’organisation des joutes électorales de 2012, la lutte contre la corruption et la délinquance financière, l’intensification de la communication, la lutte contre l’insécurité urbaine et interurbaine, la mise en place d’une meilleure politique de prix des denrées de premières nécessitées », et tutti quanti, voici Mme Cissé, toutes les tâches qui vous incombent. Mais on vous dit efficace et surtout dotée d’une grande capacité d’écoute ! Et Modibo dans tout ça ?

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut