Société › Actualités Société

Japon : l’hommage des jeunes de « Samé » aux victimes du séisme

Tristesse, recueillement, prières, etc. C’’était l’atmosphère de la cérémonie sur la place publique de Samé, en commune III. Parrainée par le président de la CDS (Convention Démocratique et Sociale), cette manifestation a enregistré la présence des représentants de l’Ambassade de Japon au Mali, du Bureau de la Coopération dudit pays, de la Fondation pour l’Enfance, les notabilités, les élus locaux, etc. Organisé par l’Association des jeunes pour le développement de Samé (AJDS), cette cérémonie avait pour but d’exprimer la compassion de la jeunesse à  la douleur du peuple japonais. En effet, le 11 mars dernier aux larges de côtes nord-est de l’à®le de Honshû, un violent séisme d’une magnitude 9.0 (premier du genre dans l’histoire du pays), provoquait plus de 20.000 morts et disparus. La catastrophe a aussi occasionné d’importants dégâts matériels dont la Centrale nucléaire de Fukushima Daishi. Pour le secrétaire général de l’AJDS, cette cérémonie était un devoir collectif. Car, explique Drissa Coulibaly, les rapports de coopération entre le Mali et le Japon sont aussi vieux que l’indépendance du premier. Une coopération qui se traduit par plusieurs actions d’aide au développement, notamment dans le cadre de la réalisation d’infrastructures. C’’est à  juste titre que le responsable associatif s’est félicité du projet de construction de six classes pour l’école publique de Samé par la Coopération japonaise. Abondant dans le même sens, le parrain de l’évènement a déclaré qu’il s’agissait d’une catastrophe qui touche aussi bien le Japon que des peuples amis, comme le Mali. Saluant l’initiative des jeunes, le président de la CDS a souhaité pour le pays partenaire un retour rapide à  la normale dans les activités quotidiennes. Cette cérémonie d’hommage de l’AJDS a été également pour le collectif des élèves de l’école publique de Samé, l’occasion de remettre une enveloppe symbolique d’aide à  la reconstruction au Japon. «Â On ne reconnait ses amis que dans les moments difficiles » dit-on. C’’est ce qui fera remarquer au représentant de l’Ambassadeur, la symbolique du geste. Selon M. Tomonori Yokouchi, avec l’aide des pays amis, le Japon a toujours pu traverser les pires moments de son histoire. «Â Il parviendra assurément à  se relever, à  se reconstruire et à  rayonner de nouveau », a espéré le représentant de la diplomatie japonaise. Qui assure que son gouvernement est résolu rechercher des moyens de développer entre les deux pays et une coopération fondée sur des traditions d’amitié et de solidarité. Issa Fakaba SISSOKO

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut