Société › Environnement

Environnement : Le PAGEDD est né

C’’est à  travers une cérémonie symbolique que le Mali et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont uni leurs efforts pour faire face au changement climatique et enclencher le développement durable au profit des populations et de l’environnement. Cette signature de convention intervient en droite ligne de la mise en œuvre des recommandations de l’Administrateur du PNUD, Helen Clark qui, au cours de sa mission au Mali, en mai 2010 avait salué la création de l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable et souligné l’importance d’un accompagnement de tous les partenaires dans le domaine de l’environnement, des Changements Climatiques et du Développement Durable. D’autre part, ce programme est en accord avec la Conférence de Cancun qui relève que les changements climatiques sont l’un des plus grands défis de notre temps et appelle les toutes Parties à  mettre en œuvre des actions coopératives à  long terme prenant en compte l’atténuation, l’adaptation, les financements, le développement et le transfert de technologies et le renforcement des capacités. Au Mali, la législation environnementale actuelle, imprégnée de l’orientation politique et des prescriptions internationales issues des conventions de la génération RIO, connaà®t une nouvelle dynamique qui s’adapte progressivement au contexte socio- politique aussi bien sur le plan national qu’à  l’échelle internationale. Afin de pouvoir mieux répondre à  ces différents engagements, le Gouvernement du Mali a créé en juillet 2010 l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable marquant ainsi sa volonté d’une réelle promotion du Développement Durable. Le présent document vise à  permettre au Ministère de l’Environnement et de l’Assainissement de pouvoir apporter des réponses aux défis auxquels le pays doit faire face dans le domaine des changements climatiques et du Développement durable, contribuer au développement d’un partenariat technique et de qualité devant aboutir à  la mobilisation de ressources auprès des différents mécanismes de mise en œuvre des conventions sur l’Environnement. Il permettra également de contribuer à  la prise en compte de l’environnement et des changements climatiques dans les politiques et stratégies nationales, régionales et locales et enfin de promouvoir la communication pour un changement de comportement. La nouvelle Agence de l’Environnement et du Développement Durable bénéficiera d’un renforcement de capacités pour lui permettre d’assurer la coordination et le suivi de la mise en œuvre des conventions de RIO et autres Accords et Traités (CAT) ratifiés par le Mali en matière d’environnement. Le Ministre de l’Environnement et de l’Environnement, le Professeur Tiémoko Sangaré a salué la signature de cet appui et dit son espoir en des lendemains meilleurs pour l’environnement et les populations du Mali. La cérémonie a été présidée par le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale et la Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies au Mali, Mme Mbaranga Gasarabwé qui a profité de l’occasion pour annoncer son prochain départ du Mali pour New York o๠elle est appelée à  d’autres fonctions.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut