International › Monde

Où est passé le clan Gbagbo?

Les ivoiriens essaient tant bien que mal de tourner la page des moments difficiles qu’ils viennent de traverser. Ce mardi, après avoir célébré Pâques en priant pour la réconciliation, les élèves ont repris le chemin des écoles fermées depuis plusieurs semaines. A Yopougon, l’insécurité est encore d’actualité et des tirs à  l’arme lourde ont encore été entendus cette nuit dans ce fief pro-Gbagbo livré aux pillages et aux règlements de compte. Et voici qu’on a des nouvelles de l’ancien président et de ses proches. Selon notre confrère ivoirien « Le Nouveau réveil », Laurent Gbagbo a tenté le samedi dernier, dans la matinée, de mettre fin à  ses jours. On n’a pas d’informations précises pour le moment mais Mr Gbagbo aurait été retrouvé inanimé dans sa chambre par les casques bleus qui assurent sa garde dans le pied-à -terre présidentiel de Korhogo. Ces derniers ont appelés un médecin qui a réussi à  le réanimer et ses jours ne sont pas en danger. La tentative de suicide de Laurent Gbagbo n’a pas été officiellement ni confirmée ni infirmée par les autorités ivoiriennes. Laurent Gbagbo est seul, lui-même ayant demandé à  être séparé de son épouse, ne supportant pas la déchéance de celle qui fut son soutien le plus fort lors de tous ses combats. Une Simone Gbagbo, qui s’est réfugiée dans la prière et refuse de s’alimenter depuis son arrestation avec son mari dans le bunker du palais présidentiel le 11 avril dernier. Elle se trouve présentement dans la ville d’Odiénné, à  l’extrême nord du pays, elle aussi sous protection des casques bleus des Nations Unis. Et les autres? Car, ils étaient une bonne centaine, parents, amis, collaborateurs à  avoir arrêtés ce 11 avril. Enfermés pour la plupart à  l`hôtel du Golf d`Abidjan, quartier général (QG) du président Ouattara jusqu`à  sa prise du pouvoir, ils ont depuis ce week-end de nouvelles destinations. Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N`guessan, retenu à  l`Hôtel la Pergola de Marcory Zone 4 puis au Golf Hôtel aurait été transféré à  Katiola, au centre du pays, à  400 km d’Abidjan. Avec lui, il y aurait tous les autres pontes du régime Gbagbo et les membres de l`entourage de l`ex-président de la République déchu, qui séjourneraient encore au Golf. Ils devraient connaà®tre leur sort dans les semaines et mois à  venir. On est toujours sans nouvelles du leader des Jeunes Patriotes et non moins ministre, Charles Blé Goudé. Des informations avaient fait état de son arrestation, mais elles ont été infirmées par les autorités. Quant aux prisonniers militaires, leur prochaine destination serait la ville de Bouaké, capitale du Centre et fief de l`ex-rébellion, o๠ils iront attendre les décisions du nouveau régime. Quant aux exilés, ils continuent de rentrer pour faire allégeance au nouveau président. Le Général Matthias Doué a ainsi été reçu par Alassane Ouattara, quelques jours après le Président du Conseil constitutionnel Yao N’Dré, celui-là  même qui, en plein bras de fer post-électoral avait proclamé puis investi un Laurent Gbagbo déclaré perdant par la commission électorale. Il devrait présider une nouvelle cérémonie d’investiture, celle de Ouattara cette fois-ci à  la mi-mai à  Yamoussokro. Le Golf hôtel se vide de ses prisonniers, dispersés dans les zones dites CNO (Centre-Nord-Ouest) du pays. Une stratégie certainement pour étouffer les velléités de reformation du clan Gbagbo qui est resté soudé et qui dispose encore de nombreux soutiens et partisans.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut