Culture › Musique

Awa Sissao chante l’amour de l’autre

De passage à  Bamako la chanteuse, qui est accompagnée de son fiancé, Amadou Diabaté dit «Â ATT » (artiste tout terrain), a en profité pour parler de son dernier opus. «Â Benkandi » ( la bonne entente) est composé de 12 titres, et officiellement sorti au Burkina Faso le 25 janvier dernier. Awa Sissao est actuellement «Â Ambassadrice de l’égalité des sexes en Afrique ». C’’est donc à  juste titre que les thèmes liés à  la promotion de la femme sont régulièrement abordés dans ses chansons. «Â La promotion de la femme est un droit universel, et constitue un facteur de renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit », a expliqué l’artiste face à  la presse. b Bête de scène ] Nouvelle figure de la musique moderne burkinabé, Sissao est dotée d’une voix et d’une présence scénique qui impressionnent les professionnels de la musique. Sa première apparition véritable sur scène, nous dit-elle, remonte en 1993 à  travers Abdoulaye Cissé, artiste aussi. Lors du «Â Concours artiste vedette », organisé en 2003, la jeune artiste fait exploser son talent et remporte le grand prix de cette importante compétition. Depuis quelques années, et sa rencontre avec le groupe phare de la scène burkinabé «Â Yéleen », Awa Sissao fait parler d’elle. Elle est devenue l’une des vedettes des scènes de musique. Son premier album «Destin» a consacré sa révélation au grand public. Pourtant, elle avait longtemps erré avec sa maquette à  la recherche d’un éventuel producteur. Il a fallu que le CCF (Centre culturel français) organise un stage de chant pour qu’elle épate le duo Smarty-Mandoé, qui a décidé ainsi de la produire. Le résultat a donné naissance à  une œuvre musicale de belle facture. D’o๠le titre de l’album : «Â Destin ». Sur un coup du destin, Hawa Sissao est aujourd’hui partout sur les scènes. Elle semble pour le moment la révélation actuelle en matière de musique au Burkina Faso. Disons qu’elle est en vogue. Sa prestation à  la cérémonie d’ouverture des festivités de la 22ème édition du FESPACO a fait tabac devant plus 25.000 spectateurs. La sortie de l’album «Â Benkandi », fortement attendu par le public malien, sonne comme la confirmation d’un talent.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut