International › Monde

Sécurité au Mali : la diplomatie européenne s’implique

A l’issue de son séjour au Mali qui a commencé le 23 mai dernier, Manuel Lopez-Blanco, a animé un point de presse. C’était en présence du Ministre malien en charge des Affaires étrangères, Soumeylou Boubèye Maà¯ga et de l’Ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Mali, Giacomo Durazo. Dans le cadre de sa tournée, il était accompagné de M. Oliver RàœSS, conseiller du Coordinateur de l’Union Européenne pour la lutte contre le terrorisme. l’objectif de la visite était de présenter la Stratégie européenne pour la sécurité et le développement dans le Sahel et d’ échanger avec les autorités maliennes sur les actions entreprises pour lutter contre l’insécurité et assurer le développement dans la bande sahélo-saharienne. Dans sa présentation liminaire, M. Blanco a indiqué les axes prioritaires d’intervention de l’UE. Au nombre de ceux-ci, il faut citer le soutien aux actions politiques dont récemment la mise en place d’une architecture régionale contre le terrorisme. Mieux, dira-t-il, l’UE accompagne les stratégies de développement en aidant à  la résolution des conflits. Cependant, dira-t-il, « nous ne nous substituons pas à  l’Etat malien ». Il a annoncé que l’UE mettra a disposition des Etats de bande sahélo-saharienne une enveloppe de 150 millions d’euros. La mise à  disposition de cette enveloppe, estime M. Blanco, se justifie par le fait que « nous sommes à  un stade o๠l’on peut encore prévenir. Faut pas laisser les choses se détériorer ». Dans la matinée du 26 mai, l’hôte a présenté la stratégie européenne pour la sécurité et de développement dans le Sahel, à  différents acteurs de l’Etat et de la société civile des régions du Nord, en présence des Etats-Membres de l’Union Européenne. Notons qu’au cours de la mission, M. Lopez-Blanco a rencontré le Président Amadou Toumani Touré lors d’une audience. Lopez-Blanco et RàœSS ont par ailleurs assisté à  la signature du contrat de subvention du Programme spécial pour la sécurité et le développement du Nord Mali, en présence du Chef de l’Etat. Des rencontres ont également eu lieu entre M. Lopez-Blanco et plusieurs hauts responsables du gouvernement malien.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut